AccueilCinéma

Comment les acteurs font semblant d'utiliser de la drogue à l'écran

Publié le

par Fanny Hubert

Si vous vous êtes toujours demandés ce que les acteurs et actrices prennent réellement lorsqu'ils utilisent de la drogue à l'écran, cet article est pour vous. 

Tony Montana ne sait plus quoi faire de toute cette cocaïne...

La drogue a toujours été très présente sur le petit et sur le grand écran. Scarface, Requiem For a Dream, Le Loup de Wall Street, True Detective, les exemples anciens et récents ne manquent pas. Et on s'est tous posés au moins une fois ces questions : mais que sniffent donc les acteurs lorsqu'ils prennent de la cocaïne à l'écran ? Qu'est-ce qu'ils s'injectent ? Qu'est-ce qu'ils fument ? Le New York Post a bien voulu éclairer notre lanterne.

En ce qui concerne la cocaïne, les recettes peuvent être nombreuses. S'il s'agit de mettre la drogue sur une table ou de simplement la couper, c'est la fécule de maïs qui est privilégiée comme l'explique Gillian Albinsky, accessoiriste pour Homeland : "On utilise généralement de la fécule de maïs mais on doit rajouter un peu de talc sinon c'est trop collant et lourd."

L'astuce : utiliser du lactose en poudre

Quand il s'agit de sniffer de la coke, ce n'est pas la même. Pas question d'utiliser du sucre et de la farine. L'une des astuces trouvées par Mychael Bates, qui a travaillé sur le tournage de Comment tuer son boss ? (dans lequel Colin Farrell interprétait un odieux personnage accro à la blanche), est d'utiliser le lactose en poudre :"Vous pouvez vraiment la sniffer, ça ne vous fera rien. C'est juste du lait."

Et si vous êtes intolérant au lactose, pas de problème, il suffit juste de rajouter de la vitamine B. Mais à force de trop sniffer, les acteurs peuvent finir par être congestionnés. Dans ce cas, de la vaseline est ajoutée dans la paille de sorte que la poudre ne monte même pas jusqu'au nez du comédien.

Pour l'héroïne, si elle est en poudre, la recette sera sensiblement la même que la cocaïne. "On regarde sur Internet et on parle à des [experts de la drogue] et on leur demande à quoi ça ressemble. Dans la plupart des cas, l'héroïne et la cocaïne se ressemblent", d'après Kim Slosek, assistante accessoiriste pour le nouveau film de Jennifer Hudson.

Quand l'héroïne doit être "cuite", Slosek préfère utiliser du sucre et du bicarbonate de soude. De la gélatine ou du bouillon peuvent également faire l'affaire. Les seringues dont se servent les acteurs sont évidemment des fausses et l'"aiguille" se rétracte pour faire croire qu'elle s'insère directement dans la chair.

"Certains acteurs veulent vraiment fumer"

Passons maintenant à la marijuana. L'origan est un subterfuge qui fonctionne plutôt bien. Mais les acteurs essayent parfois de ruser pour fumer de vrais pétards, comme le révèle Albinski : 

J'ai travaillé sur des séries où les acteurs voulaient vraiment fumer et je devais toujours batailler pour leur confisquer leur sac [de marijuana]. Et l'origan sent comme la marijuana donc je devais tout le temps vérifier qu'ils n'avaient pas échangé les deux.

Certains accessoiristes utilisent du cannabis qui ne contient pas de THC (Tetrahydrocannabinol) donc qui ne risque pas de faire planner qui que ce soit. L'important est que le tout reste réaliste : "Il faut que l'on puisse y croire. Il y a probablement quelqu'un derrière son écran qui fume vraiment du cannabis qui pourrait dire "pourquoi est-ce qu'ils font ça comme ça ? Ce n'est pas crédible."

Ectasy, champignons, "cailloux" de crack, la liste des drogues vues à l'écran est longue tout comme les façons de les faire. À vos recettes.

À voir aussi sur konbini :