Comment la pop culture perpétue les clichés sur les bisexuels

Il est grand temps que ça change.

C'est la Journée internationale de la bivisibilité. Ce qui veut dire que certains de vos amis bisexuels sortiront du bois aujourd'hui. Ça peut faire peur, autant de bisexuels réunis, mais n'ayez crainte, ils ne mordent pas. Sauf si vous les insultez.

Malheureusement, de nos jours, aimer les femmes et les hommes reste un tabou, ce qui est bizarre, parce que tout le monde est assez intelligent pour se rendre compte que des personnes des deux sexes sont désirables pour qui le ressent.

Publicité

On peut même se demander si les bisexuels ne sont pas encore plus stigmatisés par notre société que les gays et les lesbiennes. Dur de trouver à la télévision ou dans les films un exemple de personnage bisexuel qui ne soit ni psychopathe, ni dans une utilisation rebelle de leur sexualité. Ce qui est ridicule, admettons-le.

On en est encore aux stéréotypes qui dépeignent les bi comme des personnes à l'esprit confus, ou traversant une phase.

(Photo:Quat'sous Films)

(© Alamode Films)

Publicité

C'est juste une "phase"

La pop culture tombe sans cesse dans le piège de présenter la bisexualité comme une phase ou une lubie qui passera avec le temps, une fois la bonne personne trouvée. Marissa dans Newport Beach, Adrianna dans 90210, Willow dans Buffy et Alyssa dans Chasing Amy sont présentées comme des personnages hétéros avant de "devenir" gay. Elles ne font pas le choix d'être bisexuelle et passent d'une sexualité à l'autre comme si on appuyait sur un interrupteur.

Même des personnages plus progressistes reproduisent ce cliché. Phoebe de Friends n'était pas au max quand elle chantait que les "bisexuels se mentent à eux-mêmes" pendant que ses amis tournaient la tête.

Mais cette manière de représenter le passage d'une sexualité à une autre comme un changement brutal a des conséquences dans la vraie vie. Cara Delevingne et Lindsey Lohan ont été accusées d'être dans une phase. C'est un combat que doivent affronter chaque jour les bisexuels dans le monde entier.

Publicité

Vous avez plus de chances d'être en chien

D'autres productions dépeignent les personnages bisexuels comme des chaudards qui trompent leurs copains/copines pour aller de l'autre côté.

Orange Is the New Black, La Vie d'Adèle, The Kids Are Alright... où sont les représentations de la bisexualité où il n'est pas question de tromperie ?

Publicité

Le stéréotype selon lequel les bisexuels aiment tout le monde parce qu'ils ont des relations avec des personnes des deux sexes est vraiment ridicule. Ils sont tout aussi compliqués et exigeants que la plupart des gens.

(Photo: Netflix)

(© Netflix)

Les plupart des bisexuels à l'écran sont des femmes

Si l'on se fiait à Hollywood, on s'imaginerait que la communauté bi est en majorité composée de femmes.

Le rapport du GLAAD 2013-2014 sur la représentation des personnages LGBT a montré que seuls deux personnages bisexuels étaient des hommes. Et les seuls exemples de bisexualité masculine à la télé auxquels on pense sont Game of Thrones et House of Cards. Et même là, c'est pas très réaliste. le prince Oberyn Martell est un déviant, et la bisexualité de Frank Underwood n'est que suggérée.

Ce manque de personnages masculins bisexuels est dommageable. En ne montrant que des femmes bi, les séries instillent l'idée qu'il est plus acceptable d'être bisexuel pour une femme que pour un homme. C'est OK pour les femmes et pour les hommes, c'est dégoûtant ?

(Photo: HBO)

(© HBO)

Les femmes bi ne sont pas laissées tranquilles

Même si certaines études suggèrent que toutes les femmes sont bisexuelles et jamais complètement hétéros, on ne laisse pas tranquilles les femmes bi. On demande toujours à une femme bi d'embrasser sa pote et on lui pose toujours des questions sur sa vie sexuelle, comme si c'était l'affaire de tous.

Dans la plupart des films, les femmes bisexuelles sont belles, légères et elles couchent avec n'importe qui. Tout ça pour faire plaisir au regard masculin.

(Photo: Les Films de la Boétie)

(© Les Films de la Boétie)

Mort aux stéréotypes sur les bi

Juger les gens en fonction de leur sexualité, c'est mal, c'est idiot et pendant longtemps ça a permis de ne pas leur laisser la parole. Il est temps que les représentations des bisexuels reflètent la vraie vie. La pop culture a le pouvoir de rendre cette sexualité acceptable.

(via thewritingmama.com)

(via thewritingmama.com)

Par Lydia Morrish, publié le 23/09/2016

Copié

Pour vous :