AccueilCinéma

Aux États-Unis, le remake de La Famille Bélier cartonne à Sundance

Publié le

par Manon Marcillat

(© Copyright Pathé)

Oui, vous avez bien lu.

Jeudi dernier, le festival de Sundance, l’un des plus importants pour le cinéma indépendant aux États-Unis, a ouvert ses portes virtuelles au cœur d’une saison chamboulée. Cette année, producteurs, stars et journalistes ne se sont pas retrouvés, comme à leur habitude, dans les montagnes enneigées de l’Utah, mais ont échangé les dernières rumeurs au sujet des Oscars en ligne.

Cette année, le festival s’est ouvert sur un air de déjà-vu. Sian Heder, scénariste d’Orange Is the New Black et réalisatrice pour Netflix de l’excellent Tallulah avec Elliot Page, y a présenté CODA, son nouveau long-métrage. Acronyme de "Child of Deaf Adults", ce drame adolescent explore les états d’âme d’une lycéenne, unique entendante dans une famille sourde, partagée entre l’envie de poursuivre sa passion pour le chant et la peur d’abandonner une famille dont elle est le ciment.
 
Ce remake américain de La Famille Bélier a enthousiasmé une critique unanimement favorable et le film s’est ainsi attiré les convoitises de deux géants du streaming, Amazon et Apple. C’est finalement le géant à la pomme qui a remporté la mise après avoir déboursé 25 millions de dollars, rapporte Deadline.

Apple dans la course aux contenus

Pour la deuxième année consécutive, Sundance est donc le théâtre de deals astronomiques passés avec des plateformes, visiblement prêtes à débourser d’importantes sommes pour acquérir des films indépendants qui ont conquis la critique. CODA a ainsi battu le record de Palm Springs acquis par Hulu pour 22,5 millions de dollars l’an passé, soit les droits d’acquisition les plus chers de l’histoire du festival.
 
Avec cette nouvelle acquisition juteuse, Apple entre très sérieusement dans la course aux contenus. Au marché virtuel de Cannes cette année, les studios avaient déjà conclu le deal le plus important depuis la création du festival en remportant les droits mondiaux d’Emancipation, le thriller d’Antoine Fuqua avec Will Smith, après avoir signé un chèque de 120 millions de dollars.

À voir aussi sur konbini :