Cinq questions que je me suis posées après avoir vu Jurassic World

Après avoir vu Jurassic World, cinq questions essentielles me sont venues à l’esprit. J’ai tenté d’y répondre.

On dit souvent que les plus grands films sont ceux qui nous restent en mémoire bien après la fin du générique. Ce sont ceux qui nous font nous demander ce que l’on fout ici et comment est-on supposé sortir du cinéma. À l’ère d’Internet, ces grands films sont aussi ceux qui nous font passer une éternité à chercher toutes les références et autres détails que nous n’avons pas entièrement saisis au premier visionnage.

Et tout comme nous, vous vous posez plein de questions après avoir vu un film. Et comme on est sympas, on vous évite d’entreprendre certaines de ces recherches en répondant à cinq questions que nous nous sommes posées à propos de Jurassic World de Steven Spielberg, qui cartonne actuellement en salles (c'est peu de le dire).

Publicité

Quel est l'accord entre InGen et The Masrani Corporation ?

Dans les films Jurassic Park précédents, Richard Attenborough incarnait John Hammond, un milliardaire solitaire, excentrique, propriétaire et exploitant d'InGen. Ce laboratoire scientifique secret avait pour grand projet de recréer le monde des dinosaures à petite échelle. Cependant, ce nouveau parc appartient désormais clairement à la Masrani Corporation.

Masrani a évolué depuis l'échec cuisant du dernier parc, et il espère désormais le transformer en une sorte de Dino-Disney World. Alors qu'InGen se concentrait premièrement sur la génétique et l'ingénierie informatique, Masrani est, au contraire, une compagnie aux intérêts divers s'orientant majoritairement vers l'énergie et le pétrole.

Publicité

Il existe une société appelée InGen aux Etats-Unis dans la vraie vie. Elle est située à l'adresse suivante : 100 Farallon Road, Palo Alto, CA, USA. Numéro de téléphone : (415) 209 – 5451. Et oui, le téléphone fonctionne. Mais si vous tapez "ingen" dans la barre Google en France, il y a des chances que vous tombiez surtout sur le laboratoire pharmaceutique du même nom situé, lui, dans l'Essonne.

What the..? (Image: Legendary Pictures)

Un mosasauridae batifolant dans l'eau (Image : Legendary Pictures)

Comment est-on supposé dresser un velociraptor ?

Précédemment, les velociraptors ont été les antagonistes les plus terrifiants et les plus impressionnants de la franchise Jurassic Park. Mais maintenant, à cause d'un prédateur encore plus redoutable, les raptors sont devenus des machines à tuer considérablement moins vicieuses qui ressemblent plus à des chiens renifleurs intelligents qu'à autre chose. Et comme tous les autres reptiles à sang froid, il est difficile mais pas impossible de les dresser.

Publicité

L'homme qui s'est vu confier la tâche de transformer des dinosaures en mascottes d'attraction touristique est le mâle dominant Owen, joué par Chris Pratt. D'autres théories sur la domestication des raptors ont été échangées sur Internet, comme celle supposant que leurs gènes ont été modifiés par le Docteur Wu, ou bien qu'Owen les a élevés depuis leur naissance, les menant à croire qu'il est leur maman. Trop. Mignon.

"Woah, boy. Eeeeeasy." (Image: Legendary Pictures)

Des compagnons de jeu idéaux pour les enfants et toute la famille (Image : Legendary Pictures)

Pourquoi Chris Pratt est-il le seul personnage badass du film ?

On n'avait pas vu de rôle principal masculin à la fois si suave et drôle depuis celui de Jeff Goldblum. S'il est dur de critiquer la représentation de Pratt en Owen le dompteur de dinosaures, ce n'est pas une excuse pour qu'il s'octroie 100% des actions épiques et des scènes de combat.

Publicité

Dans le film, une majorité de violence est perpétuée par des dinosaures. Les attaques spectaculaires de dinosaure sur dinosaure sont bien sûr la première raison qui nous a poussé au cinéma, alors que Claire (incarnée par Dallas Howard) passe le plus clair de son temps à chanceler au milieu du carnage en talons hauts et en jupe crayon.

Is Chris Pratt the only person not afraid. And why is nobody tweeting? (Image: Legendary Pictures)

Est-ce que Chris Pratt est le seul à ne pas avoir peur ? Et pourquoi personne ne tweeter sur ça ? (Image : Legendary Pictures)

Est-ce que Jurassic World existera un jour ?

Pour faire court : oui. Mais on va avoir besoin d'un joli paquet de thunes et de beaucoup plus d'ambre brute. Dans une vidéo fantaisiste postée sur une chaîne Youtube auto-proclammée "Jurassic Park Fansite", le présentateur tente d'évaluer le coût total d'une île habitée par des dinosaures et nécessitant une main d'œuvre constante.

Afin de faire une estimation de ce parc, les fans ont calculé les frais de fonctionnement des facilités, des équipes d'employés, des programmes de génétique et du parc automobile géant de Jeeps blindées pour fuir, au cas où. Ça fait beaucoup, apparemment. On ne risque pas de voir l'apparition d'un parc similaire à Jurassic World dans le futur proche. Disney, on sait que tu lorgnes déjà dessus.

Qu'est-ce que le Site B ? Et où est-ce que c'est ?

Durant toute la franchise - films et livres inclus - il est question d'une autre île perdue au large du Costa Rica appelée Site B. L'île en question, appelée Isla Sorna, est apparemment proche des côtes de l'Isla Nublar, là où les dinosaures se reproduisent, sont nourris et élevés. Dans ce nouveau volet, il est vaguement suggéré que nous ne pouvons prendre mesure des opérations de Masrani, ce qui peut être une référence au Site B.

Pour faire court, le Site B est une méthode narrative qui laisse la porte ouverte à de futurs films à venir. Chris Pratt et compagnie ont déjà signé pour deux autres film. Avec un peu de chance, ils ne nous décevront pas.

Site B aka Isla Soma is three times the size and full off hundred more dinosaurs.

Le Site B alias Isla Soma est trois fois plus grande et remplie de centaines de dinosaures supplémentaires. (Image : Legendary Pictures)

Par , publié le 17/06/2015

Copié

Pour vous :