( © Astérix et Cléopâtre de René Goscinny et Albert Uderzo )

Expo : René Goscinny, le papa d’Astérix, débarque à la Cinémathèque française

À partir du 4 octobre, la Cinémathèque française met à l’honneur le scénariste et réalisateur René Goscinny à l’occasion du quarantième anniversaire de sa mort.

( Astérix et Cléopâtre de René Goscinny et Albert Uderzo)

"Je crois qu’il faut écrire pour la bande dessinée comme il faut écrire pour le cinéma", disait René Goscinny. De cette phrase, la Cinémathèque française a fait la base de sa nouvelle exposition, mêlant le neuvième et le septième art.

Publicité

Après avoir élaboré les scénarios cultes d’Astérix, Lucky Luke et Le Petit Nicolas, l’ex-rédacteur en chef de Pilote s’est également emparé de la caméra pour quatre animations : Astérix et Cléopâtre (1968), Daisy Town (1971), Les 12 travaux d’Astérix (1976) et La Ballade des Dalton (1978).

La Cinémathèque, comme l’explique Frédéric Bonnaud sur la page du site culturel, a décidé de montrer, à travers cet événement, les différentes sources d’inspiration du légendaire complice d’Albert Uderzo, d’Astérix à Lucky Luke :

"Il s’agit de montrer comment le cinéma est partout chez Goscinny ; comment, par exemple, le burlesque américain, et en particulier Laurel et Hardy, ressurgit tout naturellement en Astérix et Obélix quand il s’agit de créer un couple d’hommes autosuffisant. […] Mais c’est bien sûr avec Lucky Luke, dont chaque album est gorgé de références et de motifs westerniens, que Goscinny affirme le plus fortement l’étendue de sa cinéphilie et sa capacité à transformer à sa guise les grands motifs de son cinéaste préféré, John Ford."

Publicité

Pour rendre hommage au créateur d’Iznogoud et du Petit Nicolas décédé il y a quarante ans d’une crise cardiaque, une expo sera consacrée à l’œuvre de sa vie dans les locaux du 12e arrondissement de la Cinémathèque, dès le 4 octobre et ce, jusqu’à début mars.

Par Lucille Bion, publié le 28/07/2017

Pour vous :