À peine rouverts, les cinémas chinois referment leurs portes

Entre 600 et 700 salles avaient repris leur activité en Chine.

Lundi 16 mars, la Chine avait rouvert son premier cinéma, le Golden Palm Cinema à Urumqi, dans la région de Xinjiang, après deux mois de fermeture due au Covid-19. Mais malgré toutes les précautions prises par le cinéma, aucun spectateur n’avait fait le déplacement.

Depuis deux semaines, le pays rouvrait ses cinémas petit à petit et entre 600 et 700 salles avaient repris leur activité dans les régions les moins touchées par l’épidémie due au coronavirus. Pour relancer l’attractivité de ses salles obscures, les exploitants avaient décidé de programmer des blockbusters tels qu’Avatar, la totalité de la saga des Avengers ou encore Inception et Interstellar.

Publicité

Mais la fête est déjà finie et les salles de cinéma ont reçu vendredi l’ordre de refermer leurs portes, selon The Hollywood Reporter. Si aucune raison officielle n’a été donnée, les professionnels spéculent sur la crainte d’une seconde vague d’infections au Covid-19.

"Cette seconde fermeture ne sera pas l’histoire d’une semaine ou deux. Les autorités seront encore plus prudentes lorsqu’ils tenteront de rouvrir les salles et cela retardera encore davantage la réouverture", a déclaré une source préférant rester anonyme au média américain.

Depuis plusieurs jours, les nouveaux cas de coronavirus enregistrés en Chine sont quasiment exclusivement des cas de personnes de retour de l’étranger. Ce vendredi, les autorités sanitaires ont fait état de 55 nouvelles contaminations en Chine dont un seul cas de transmission locale.

Publicité

Par Manon Marcillat, publié le 30/03/2020