AccueilCinéma

À défaut de pouvoir ouvrir, ce cinéma va diffuser un film... dans une église

Publié le

par Arthur Cios

Malin.

Les exploitants de cinémas avaient un peu d’espoir de pouvoir rouvrir leurs salles obscures le 15 décembre, comme l’avait indiqué au conditionnel le président Macron lors de son intervention du 24 novembre dernier.

Mais les chiffres des contaminations, bien plus élevés que ce qui était attendu, ont poussé le gouvernement à décaler à nouveau la réouverture des salles accueillant du public – au grand désarroi des acteurs du milieu culturel. Enfin, toutes les salles sauf les commerces déjà rouverts et les offices religieux, qui pourront accueillir les fidèles pour les fêtes. De quoi mettre en colère certains.

C’est ainsi que France 3 nous informe que le cinéma Lux, à Caen, a décidé de faire front. Ce mercredi, à 16 h 30, les équipes du Lux vont diffuser le film Michel-Ange d’Andreï Kontchalovski dans la nef de l’église du Vieux Saint-Sauveur. Si cette dernière est déconsacrée depuis peu et sert plutôt à héberger des expositions que des messes, le symbole est là, et il est fort. 

Cette projection n’est pas publique, étant "proposée en solidarité avec toutes celles et tous ceux qui font vivre les arts et la culture" dans la limite de 30 personnes. Mais qu’importe. Pour les employés du Lux, c’est un geste militant. Ils déclarent ainsi :

"En décidant de ne pas rouvrir les théâtres, cinémas et musées, et en donnant la priorité aux commerces – et aux lieux de culte –, le gouvernement offre la preuve de son dédain pour le secteur culturel qu’il tient artificiellement en vie à coups de perfusions financières et, en fragilisant les pratiques culturelles futures, maintient durablement dans un état végétatif."

À voir aussi sur konbini :