( © Peaky Blinders )

5 raisons pour lesquelles Cillian Murphy doit être le prochain James Bond

Une rumeur à propos du prochain visage de James Bond circule sur le Web. On nous chuchote à l’oreillette que Cillian Murphy serait le favori pour le rôle. On vous dit en cinq points pourquoi ce serait une bonne chose.

Cillian Murphy dans Opération Anthropoid. (© Universum Film)

Depuis aujourd’hui, une petite rumeur revigorante se propage sur le Net : et si le prochain James Bond était Cillian Murphy ? Comme tout le monde ne peut pas enfiler le costume de 007, nous avons très sérieusement réfléchi aux conséquences qui pourraient s’abattre sur cette franchise. Après un très court brainstorming, nous avons décidé à l’unanimité que Cillian Murphy méritait amplement de décrocher ce rôle.

Publicité

Très soucieux de l’avenir de James Bond, nous sommes prêts à militer corps et âme pour que notre Irlandais préféré se glisse dans la peau de l’agent secret. On vous explique en 5 points pourquoi il faut absolument qu’il soit le successeur de Daniel Craig.

#1. Tel un fucking Peaky Blinder, il est badass

Cillian Murphy dans Peaky Blinders. (© BBC Two)

On l’a vu manier à la perfection les lames planquées dans sa casquette en tweed, ingurgiter des litres d’alcool, fumer des tonnes de cigarettes, prendre des coups et les rendre, perdre son sang-froid et serrer la mâchoire. Cillian Murphy c’est un peu le bon, la brute et le truand. L’homme de la situation.

Publicité

Même s’il a voulu détruire le monde dans Batman Begins, il a quitté le côté obscur de la Force depuis que Christopher Nolan l’a sauvé d’un naufrage dans Dunkerque. Comme après une boucle temporelle à la Inception, le charismatique Cillian Murphy garde des séquelles de ces rôles de méchants. Il a dû composer avec cette étiquette et ces fêlures qui lui procurent une réputation de badass.

#2. Sa carrière en fait presque un Britannique

Au cœur de l’océan. (© Warner)

La tradition veut que l'interprète de James Bond soit britannique (ce qui est dommage car Cillian Murphy est irlandais). Mais au vu de son attachement au Royaume-Uni, on veut quand même y croire.

Publicité

En effet, dans Peaky Blinders, son personnage règne sur la pègre de Birmingham, mais a pu rencontrer beaucoup d’étrangers et découvrir le monde à travers ses voyages. S’il se mettait au service de sa majesté, Cillian Murphy posséderait un avantage : il connaît la ville comme sa poche. Mieux encore, il aurait des indics aux quatre coins de l’Angleterre.

Plus sérieusement, Cillian Murphy est né en Irlande mais a beaucoup bossé au Royaume-Uni. Sa carrière a ainsi décollé avec 28 jours plus tard de Danny Boyle – qui est justement pressenti pour réaliser le prochain James Bond. Le duo s’était d’ailleurs retrouvé sur le tournage de Sunshine.

#3. C’est un grand séducteur

Breakfast on Pluto. (© Sony)

Publicité

Élégant et charismatique, Cillian Murphy possède indéniablement ce que l’on appelle un atout charme. Comme nous l’ont montré les aventures de Tommy Shelby avec la duchesse Tatiana, Grace, Lizzie Stark et May Carleton dans Peaky Blinders, il sait jouer les grands séducteurs mystérieux.

Il n’a pas moins de charme lorsqu’il campe une prostituée travestie dans Breakfast on Pluto, où on le retrouve dans un registre totalement opposé. Personne ne peut lui résister, c’est démontré.

#4. Il a les yeux bleus… et la classe internationale

Opération Anthropoid. (© Universum Film)

La règle d’or du Shelby boy, c’est d’avoir la classe en toutes circonstances, comme James Bond. Coïncidence ? Je ne pense pas.

Comme Daniel Craig, il a les yeux bleus. Et d’un bleu… Coïncidence ? Je ne pense pas. Et les chiffres du box-office démontrent très sérieusement que depuis que le British s’est emparé du rôle mythique, la franchise a vu ses recettes exploser. L’argument financier est souvent le plus fort.

#5. Et puis de toute façon c’est le meilleur acteur du monde

Il est plus fort que Leonardo DiCaprio et James Dean réunis. Par ordre de Tommy "fucking" Shelby, c’est le meilleur. Voilà, on l’adore, et c’est comme ça.

Par Lucille Bion, publié le 23/02/2018

Pour vous :