AccueilCinéma

Christopher Nolan et Ridley Scott veulent sauver les cinémas anglais

Publié le

par Arthur Cios

Plus de 40 cinéastes ont pris la parole pour demander un soutien financier afin d’empêcher la fermeture des salles britanniques.

Cela fait des mois qu’à travers le globe, les salles de cinéma sont fermées. La pandémie de coronavirus, et les confinements et autres couvre-feux qui en résultent, fragilisent ces structures qui n’ont pas pu ouvrir leurs portes depuis des mois pour certaines. Des cinéastes ont décidé de monter au front.

En Angleterre, des grands noms de cette industrie ont décidé de se réunir pour soutenir les salles de cinéma, en signant une lettre qui a été envoyée à Rishi Sunak, chancelier de l’Échiquier – l’équivalent du ministre du Budget britannique –, pour lui demander d’apporter des fonds afin que les exploitants ne mettent pas la clé sous la porte.

On retrouve une quarantaine des réalisateurs et de personnalités du cinéma, dont Christopher Nolan, Steve McQueen, Ridley Scott, Danny Boyle, Sam Mendes, Guy Ritchie, Matthew Vaughn, Edgar Wright, Joe Wright, Ben Wheatley, Lynne Ramsay, Stephen Fry, Richard Curtis, Gareth Edwards, David Yates, Stephen Frears, Paul Greengrass, Asif Kapadia, mais aussi Jude Law ou encore Barbara Broccoli, productrice de James Bond.

Ce casting XXL pourrait aider à faire que le gouvernement anglais mette plus encore la main à la poche. La lettre explique ainsi :

"Nous reconnaissons le soutien qu’a déjà pu fournir le gouvernement, mais nous craignons que ce ne soit pas assez, avec les challenges plus aigus pour les plus grands opérateurs de cinéma qui n’ont pas eu la possibilité d’avoir un financement personnalisé.

Ces entreprises représentent près de 80 % du marché, constituant de bien des manières une 'masse considérable' et aidant à permettre le succès des secteurs associés comme la distribution […]. Sans elles, le futur de l’entièreté de l’industrie cinématographique anglais semblerait être extrêmement précaire.

Nous espérons vraiment que le gouvernement répondra à cet appel. Les cinémas anglais sont au bord du précipice. Nous demandons urgemment des fonds visés pour s’assurer que les générations futures puissent profiter de la magie du cinéma."

Deadline, qui a dévoilé le contenu de cette lettre, nous informe au passage qu’en effet, comme dans tant d’autres pays, le box-office local a été comprimé à hauteur de 76 % en 2020 comparé à l’année précédente. Reste à savoir ce que va répondre le gouvernement. 

À voir aussi sur konbini :