Chienne de vie : un court métrage savoureux sur les difficultés post-rupture

Quand un court métrage québécois décide de porter un regard brut et humoristique sur les relations amoureuses, ça donne Life's a Bitch.

Chienne de vie ? C'est le nom d'un film québécois réalisé par François Jaros et sélectionné dans la section court métrage du réputé Festival de Sundance. Au programme ? "Peine amoureuse. Choc. Déni. Bains. Mucus. Masturbation. Pigeons. Dentifrice. Hôpital. Baiser. Au revoir. Cheveux. Poulet. Cul. Enfants. Rejet. Ecureuils. Pleurs. Malaise. 95 scènes. 5 minutes. Chienne de vie", comme l'annonce brutalement la description de la vidéo.

Publicité

L'histoire ?  Celle d'un mec qui se fait larguer du jour au lendemain. S'ensuit un amoncellement de courtes scènes de vie, racontant des lendemains difficiles, jusqu'à la découverte d'une autre. Mais rien n'est aussi simple. Savamment joué, parfaitement monté et foutrement bien maîtrisé, Chienne de vie est une savoureuse lecture, option humour noir, des difficultés rencontrées dans le cadre des relations amoureuses.

Par Louis Lepron, publié le 30/08/2016

Copié

Pour vous :