AccueilCinéma

L’actrice qui accuse Gérard Depardieu de viol prend la parole sur Twitter

Publié le

par Arthur Cios

"Il travaille pendant que je passe mon temps à survivre."

"Aujourd’hui, j’ai besoin de vivre dans la vérité. Je vis cachée et dans le silence. Ce n’est plus supportable. J’ai besoin de m’exprimer." C’est ainsi que commence le message de Charlotte Arnould, une comédienne qui explique être ici la victime de "viol" et d'"agressions sexuelles", accusations pour lesquelles Gérard Depardieu a été mis en examen le 16 décembre 2020.

Un an jour pour jour après, elle a décidé de révéler son identité via le réseau social Twitter pour raconter ce qu’elle vit depuis, et pourquoi elle ressent le besoin de prendre la parole aujourd’hui :

"Aujourd’hui, j’ai besoin de vivre dans la vérité. Je vis cachée et dans le silence. Ce n’est plus supportable. J’ai besoin de m’exprimer.

J’ai été violée par Gérard Depardieu en août 2018.

Cela fait un an qu’il est mis en examen. Il travaille pendant que je passe mon temps à survivre. Cette vie m’échappe depuis 3 ans et j’ai envie de vivre sans me renier. Cette prise de parole risque d’être une secousse immense dans ma vie, je n’y gagne absolument rien, si ce n’est l’espoir de récupérer mon intégrité.

J’aurais peut-être dû attendre,
passer par un média,
faire ça 'dans l’ordre',
faire ça 'bien',
mais continuer à me taire, c’est m’enterrer vivante…"

Chargement du twitt...

Pour rappel, l’acteur est accusé de deux viols et d’agressions sexuelles qui se seraient déroulés dans l’hôtel particulier de ce dernier dans le 5e arrondissement de Paris, entre le 7 et le 13 août 2018. BFM TV précise que Gérard Depardieu aurait croisé le 7 août Charlotte Arnould dans la rue (qu’il connaissait bien, s’agissant de la fille d’un ami à lui), puis lui aurait proposé de venir chez lui pour la conseiller sur ses choix de carrière.

Lui faisant d’abord des remarques sur son physique, il l’aurait alors agressée. La scène aurait été filmée par les caméras de surveillance présentes dans le salon. Elle y retourne quelques jours plus tard, le 13 août, pour avoir une explication, où elle dit avoir subi une nouvelle agression sexuelle.

Charlotte Arnould a porté plainte deux semaines plus tard, le 28 août, mais le parquet de Paris a classé sans suite l’affaire le 4 juin 2019. En août 2020, la comédienne dépose plainte avec constitution de partie civile. Gérard Depardieu, quant à lui, conteste les faits et affirme que les relations avec la plaignante étaient consenties. BFM TV nous informe qu’il aurait déposé une requête pour faire annuler sa mise en examen.

À voir aussi sur konbini :