Un chapitre oublié de Charlie et la Chocolaterie enfin publié

À l'occasion du 50ème anniversaire du classique de Roald Dahl, un chapitre inédit a été publié en intégralité. Il aurait pu donner un autre tournant à l'histoire du petit Charlie.

"Charlie et la chocolaterie", réalisé par Tim Burton avec Johnny Depp.

L'adaptation de Charlie et la Chocolaterie, réalisée par Tim Burton avec Johnny Depp.

Si après l'avoir lu en long, en large, et en travers, vous pensiez que l'incontournable roman de Roald Dahl n'avait plus de secrets pour vous, détrompez-vous. Alors que Charlie et la Chocolaterie est sans aucun doute l'une des oeuvres les plus célèbres de la littérature pour enfants, nous apprenons aujourd'hui que l'auteur gallois avait gardé plusieurs pages de son best-seller secrètes.

Publicité

Mais plus de 50 ans après la publication du roman culte, ces pages ont été dévoilées sur The Guardian – et illustrées par Quentin Blake. Ainsi, nous découvrons qu'il s'agit d'un chapitre entier (le cinquième), considéré lors de la publication du livre comme "trop subversif" et retrouvé dans les papiers de Roald Dahl après sa mort en 1990.

Un chapitre jugé "immoral"

Ce passage de Charlie et la Chocolaterie est issu des premiers brouillons de l'auteur, datant de 1961. Et s'il était resté dans le roman, les choses auraient été légèrement différentes. À commencer par l'un des personnages principaux, Grand-papa Joe. Celui qui accompagne le petit Charlie visiter l'usine de Willy Wonka n'aurait pas dû prendre autant d'importance dans le roman car à la base, c'est la mère de l'enfant qui devait l'y conduire.

On apprend également que dans cette première version, il y avait 8 tickets d'or permettant l'accès à la chocolaterie, alors que la version finale n'en compte que 5.

Publicité

Charlie et son ticket d'or dans l'adaptation de Tim Burton.

Charlie et son ticket d'or dans l'adaptation de Tim Burton.

Dans son chapitre oublié, Roald Dahl avait réservé un sort un peu cruel à deux des enfants élus, considérés comme turbulents : Tommy Troutbeck et Wilbur Rice. En effet, n'écoutant pas les avertissements de Willy Wonka, les deux intrépides vont dans la pièce où "on aplatit et on où on coupe", et se retrouvent transformés en carrés de caramel. Un destin considéré comme trop tragique par les éditeurs, qui ont donc décidé de supprimer tout le passage.

La version finale et plus "morale" de Charlie et la Chocolaterie a donc été publiée en 1964 aux États-Unis, et en 1967 en Angleterre. Véritable best-seller, le roman a été vendu à plus de 50 millions d'exemplaires et traduit dans 59 langues.

Publicité

L'histoire du jeune Charlie, qui fait partie des classiques de la littérature enfantine et qui continue aujourd'hui de faire briller les yeux de milliers de jeunes lecteurs, s'est vue adaptée au cinéma  à deux reprises : une première fois en 1971 par Mel Stuart, et plus récemment par Tim Burton, qui a donné sa vision du conte avec le génialissime Johnny Depp dans la peau de Willy Wonka.

Par Constance Bloch, publié le 01/09/2014

Pour vous :