AccueilCinéma

Champagne : Leonardo DiCaprio est chaud pour le remake de Drunk

Publié le

par Lucille Bion

« Santé » aurait balancé DiCaprio habillé en Gatsby

Oui, vous avez bien lu.

Drunk vient de remporter l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère lors de la 93e édition de la cérémonie. Le réalisateur Thomas Vinterberg a livré un discours poignant, rappelant que sa fille, Ida, aurait dû être impliquée dans le projet, si elle n’était pas décédée des suites d’un accident de voiture peu de temps après le début du tournage. Ce drame alcoolisé a tout de même été tourné dans son école, avec ses camarades et dans sa classe.

Dès le lendemain des Oscars, l’industrie du septième art a sorti le champagne quand elle a appris qu’Appian Way, la société de production de Leonardo DiCaprio, avait racheté les droits de remake du film. Comme pour beaucoup de films acclamés par la critique, Hollywood jette donc son dévolu sur cette production danoise.

Face à l’engouement du public, Thomas Vinterberg a dû intervenir et a semé le trouble, affirmant qu’il avait rendez-vous ce mardi 27 avril avec la société pour en discuter. Il a également précisé qu’il ne savait pas encore qui serait le réalisateur et le scénariste de ce nouveau film :

"Tout ça est nouveau pour moi. Donc nous allons en discuter et nous verrons. J’ai vu plusieurs interprétations de mon travail auparavant. C’est intéressant, d’un point de vue artistique, de voir des choses prendre forme dans des versions différentes.

Maintenant, c’est entre les mains de l’acteur le plus délicat que vous puissiez avoir et, au-delà du fait qu’il est brillant, il a démontré qu’il avait fait des choix intelligents tout au long de sa carrière. Je sens qu’il y a beaucoup d’intégrité dans les choix qu’il a faits. Je suis plein d’espoir et de curiosité face à ce projet." 

En parlant de Leonardo DiCaprio en ces termes élogieux, Thomas Vinterberg parvient à nous rassurer. À l’heure des remakes, spin-off, et autres sequels made in Hollywood, il est légitime que notre tension s’accélère, cédant à la panique. Mais le cinéaste danois, qui a vu de nombreuses adaptations théâtrales de son culte Festen, semble très ouvert à cette proposition d’adaptation.

Le cas Mads Mikkelsen

Alors que le projet est en train d’être défini, les sondages semblent vouloir faire revenir Mads Mikkelsen, le professeur en perdition qui crevait déjà l’écran dans le film original, au centre de ce projet. Parlant anglais comme un chef, l’acteur danois possède une grande notoriété outre-Atlantique, notamment grâce à ses rôles d’Hannibal et de grand méchant dans James Bond. 

Encore une fois, Thomas Vinterberg calme les ardeurs :

"Je ne sais pas si Mads voudrait faire une telle chose. Je pense qu’il faudrait faire une interprétation différente. Demander au même acteur de réaliser une interprétation différente serait un peu confus. Mais je ne serai pas le principal décisionnaire là-dessus. C’est une décision qui appartient aux gens qui concrétiseront ce projet."

Inutile de spéculer plus longtemps sur les prémices de ce remake américain. Attendons que Leonardo DiCaprio s’entretienne avec Thomas Vinterberg pour se réjouir et faire la bamboche. En attendant, sabrons le champagne et regardons le Vidéo Club du cinéaste danois :

À voir aussi sur konbini :