AccueilCinéma

Comment un challenge TikTok a fait de Love un film en tendance sur Netflix

Publié le

par Manon Marcillat

(© Wild Bunch Distribution)

C'est Gaspar Noé qui doit être content.

C’est ce qu’on appelle l’effet papillon : cinq ans après sa sortie, le sulfureux long-métrage érotique de Gaspar Noé s’offre une seconde jeunesse. Présenté à Cannes en 2015, Love avait affolé la Croisette pour des scènes de sexe non-simulées entre l’étudiant américain Murphy et sa petite amie parisienne Electra, qui invitent dans leurs jeux sexuels leur voisine Omi, qui marquera le début de la fin de leur histoire.

Au moment de sa sortie, le film avait écopé d’une interdiction aux moins de 18 ans pour ses nombreuses scènes de sexe très explicites et n’avait donc attiré en salles que 65 000 spectateurs. Par un improbable concours de circonstances, il cartonne aujourd’hui sur Netflix, non seulement en France, mais également aux États-Unis.

L’effet 365 Dni

Il y a un mois, Netflix mettait en ligne le long-métrage polonais érotique et très problématique 365 Dni, qui malgré son cocktail de clichés sexistes, masculinité toxique et apologie de la culture du viol, a battu tous les records de visionnage et s’impose toujours en 7e position des tendances de la plateforme, plus d’un mois après sa mise en ligne.

Après ce "somptueux drame BDSM" (selon les mots du géant américain du streaming) interdit aux moins de 16 ans, la magie ou plutôt, la primarité des algorithmes, propose aux utilisateurs de visionner Love, le film "torride", "psychologique" et "intime" de Gaspar Noé, interdit aux moins de 18 ans.

Le 24 juin dernier, Indie Wire rapportait que Love s’était ainsi hissé à la 5e place des films les plus regardés sur Netflix US et 7e programme le plus vu, toutes catégories confondues. Et il l’est toujours. En France, il y a encore quelques jours, le film était dixième du top des contenus les plus vus de la plateforme.

Et les tiktokeurs

Disponible sur Netflix aux États-Unis depuis 2017, c’est également grâce à TikTok que Love se retrouve aujourd’hui sous le feu des projecteurs. Nouveau générateur de tendances, le réseau social avait déjà permis au mélodrame turc 7. Koğuştaki Mucize de jouir d’une extraordinaire popularité sur la plateforme.

C’est l’utilisatrice Bella Ashey qui, la première, recommandait le film de Gaspar Noé à ceux qui ont vu et aimé 365 Dni, rapporte Variety. Elle proposait ensuite aux utilisateurs de filmer leur réaction face à la scène d’ouverture de Love, une longue scène de masturbation, qui a visiblement choqué les jeunes tiktokeurs.

"Si vous avez vu 365 Dni et que vous avez aimé, allez voir Love sur Netflix et utilisez ce son pour vous enregistrer en train de voir le début. Je veux dire le tout début. Appuyez sur play, enregistrez-vous et voyons votre réaction."

Cependant, Variety note qu’aucun utilisateur du réseau social contacté pour la rédaction du papier n’a regardé le film jusqu’au bout. Netflix comptabilisant deux minutes de visionnage comme une vue, il est probable que le film figure parmi les contenus les plus populaires, alors que la majorité des spectateurs n’ont pas été plus loin que cette fameuse scène d’ouverture.

Quoi qu’il en soit, on serait très curieux de connaître la réaction de Gaspar Noé face à cette nouvelle notoriété. La roue va-t-elle désormais tourner pour L’Inconnu du lac ou Bang Gang, également disponibles sur Netflix ?

À voir aussi sur konbini :