( © Youtube )

Cette vidéo nous rappelle l'importance des génériques de films

Une vidéo de quatre minutes pour nous rappeler qu'un film ne s'arrête pas au moment où les acteurs ne sont plus à l'écran. 

Il y a ceux qui partent du cinéma alors que les lumières ne sont mêmes pas rallumées et il y a les autres, ceux qui patientent jusqu'à la fin des crédits pour choper une info insolite ou profiter de l'ambiance du film jusqu'au bout.

Publicité

Si ces dernières années les génériques ont eu tendance à s'allonger – parce que les budgets de production ne cessent de croître et que les métiers de l'industrie ne cessent de se diversifier – cette vidéo souhaite nous rappeler que ce n'est pas une raison de les snober. 

Kirby Ferguson, connu pour This is Not a Conspiracy et Everything is a Remix, a compilé de nombreuses scènes finales de films et séries – de E.T. à Fargo, en passant par Breaking Bad et Eternal Sunshine of the Spotless Mind – qui soulignent toutes à leur manière le moment où les personnages et les spectateurs se disent adieu.

"L'écran devient noir, la musique s'élève et le générique défile. Et nous sommes laissés seuls..."  Le générique est aussi un moment intime, où le spectateur peut contempler l'écran et digérer l'œuvre qu'il vient de voir. Mais s'il peut présenter une plus-value, le générique peut aussi se révéler sans valeur. 

Publicité

Sur Netflix, par exemple, le générique semble être une perte de temps : l'écran se rapetisse et se loge dans une petite fenêtre en haut à gauche, histoire de mettre en avant une nouvelle consommation : votre prochain film.   

Quand vous aurez regardé cette vidéo (jusqu'à la fin, hein), vous réfléchirez à deux fois avant de vous lever de votre siège dès le début du générique. Et, surtout, vous vous rendrez compte que Netflix est bien trop brusque dans sa manière de nous traiter : on a clairement besoin de plus de 5 secondes de répit pour terminer notre chialade devant L'Étrange Histoire de Benjamin Button. 

Par Lucille Bion, publié le 06/11/2018

Pour vous :