AccueilCinéma

Cette compilation vidéo de Ghibli est parfaite pour vous faire décompresser

Publié le

par Lucille Bion

30 minutes de détente avec Totoro et ses potes, ça ne se refuse pas.

Un train qui traverse l’océan, des plantations en pleine expansion, Totoro qui fait une sieste, des papillons qui colorent le ciel, des branches d’arbres entremêlées, des… Entre travellings latéraux et vues panoramiques, les plans de cette vidéo sont tous plus relaxants les uns que les autres.

La compilation des images extraites du studio Ghibli rappelle combien le cinéma du maître de l’animation japonaise possède des vertus apaisantes tout en étant capable de nous propulser dans un imaginaire singulier. Véritable moment d’évasion, l’œuvre d’Hayao Miyazaki est plus que jamais une invitation à voyager et laisser vagabonder notre esprit au gré des différentes sonorités, du vent au bruit des êtres magiques de la forêt.

HBO Max est l’auteur de ce supercut à visée thérapeutique, entendant vous relaxer en 30 minutes chrono. Pour se créer une petite ambiance de SPA à domicile, cette vidéo est à dévorer avec le son afin de relaxer son corps et son esprit. Dans cette période anxiogène et pleine de restrictions à cause de la pandémie du Covid-19 qui ne cesse de bouleverser nos jours et nos nuits, le cinéma de Ghibli semble donc un remède efficace, et la chaîne de streaming l’a bien compris.

À l’instar de Netflix en France, la chaîne américaine s’est offert la quasi-intégralité des films Ghibli l’an passé et semble en être toujours aussi fière. Si cette vidéo injectera un peu de poésie dans vos journées de télétravail interminables, elle pourrait également apaiser vos nuits. Insomniaques, si vos yeux refusent de se fermer aux horaires nocturnes, plongez-les dans ce supercut qui pourrait être un puissant somnifère sans effets secondaires (à part, peut-être l’envie de revoir les films du studio), comme une variation originale du comptage de moutons nocturnes. En seulement 30 minutes, vous pourriez bien vous retrouver dans les bras de Morphée. 

À voir aussi sur konbini :