AccueilCinéma

L’anime Demon Slayer vient de battre un nouveau record au box-office mondial

Publié le

par Lucille Bion

Il est désormais le film d’animation japonais le plus rentable au box-office mondial.

Le suspense n’était plus qu’une question de jours. Le film d’animation Demon Slayer : Le Train de l’infini a rapidement battu le record du box-office au Japon fin décembre 2020, ont annoncé ses producteurs, détrônant ainsi Le Voyage de Chihiro du célèbre Studio Ghibli. Basé sur un manga éponyme, Demon Slayer a généré 32,5 milliards de yens (257 millions d’euros) de recettes en salles depuis sa sortie au Japon en octobre, attirant plus de 24 millions de spectateurs. Le Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki avait lui atteint 31,7 milliards de yens de recettes en salles au Japon.

Demon Slayer : Le Train de l’infini, dont le succès au cinéma ne se démentait pas depuis sa sortie au Japon mi-octobre, talonnait depuis des semaines le chef-d’œuvre de Hayao Miyazaki, après avoir dépassé Titanic de James Cameron. Si ce nouveau record au box-office n’est pas une surprise, cette fulgurante ascension avait néanmoins été freinée suite à la réévaluation à la hausse des recettes du Voyage de Chihiro au box-office nippon pour tenir compte de sa ressortie en salles cet été. Cette fois, c’est officiel : Demon Slayer lui a volé le trône.

Deux mois plus tard, le film vient de décrocher un nouveau record. Demon Slayer : Le Train de l’infini est devenu le film d’animation japonais le plus rentable au box-office mondial rapporte Anime Marvel. Sorti petit à petit sur le marché asiatique, du Japon à Singapour, l’anime peut aujourd’hui se targuer d’être sorti au cinéma dans une vingtaine de pays alors que le monde de la culture est condamné par la pandémie de Covid-19.

Au total, le film a rapporté l’équivalent de plus de 399,18 millions de dollars sur ces territoires. Un bilan qui dépasse les résultats du box-office actuel du Voyage de Chihiro, estimé à 383 millions de dollars, et hisse ainsi l’anime à la première place des films d’animation japonais les plus rentables de tous les temps à l’échelle mondiale.

Un chasseur de démons

Demon Slayer : Le Train de l’infini, réalisé par le studio Aniplex du géant nippon Sony, raconte l’histoire de Tanjiro, un adolescent vivant au Japon à l’ère Taisho (1912-1926), qui devient chasseur de démons après le massacre de sa famille par ces créatures assoiffées de sang humain. L’œuvre combine le parcours initiatique du héros, un thème récurrent des mangas pour adolescents, avec des valeurs positives comme l’amour fraternel, l’amitié et la lutte du bien contre le mal, qui ont réchauffé le cœur des spectateurs japonais en pleine pandémie.

L’effet est amplifié par le bouche-à-oreille et une habile campagne marketing. Des partenariats avec des marques, magasins et restaurants rendent le film omniprésent dans la vie des Japonais. Le choix de voix connues pour le doublage des personnages et les chansons entêtantes de la bande originale ont également contribué à son succès. Selon l’institut de recherche Dai-ichi Life, la franchise aurait déjà généré 270 milliards de yens (2,1 milliards d’euros) en prenant en compte entrées en salles, ventes de mangas et nombreux produits dérivés.

Demon Slayer : Le Train de l’infini peut déjà être visionné en Asie, où il a notamment cartonné en Thaïlande et en Chine, alors que sa sortie en salles est prévue en 2021 aux États-Unis et en Europe.

Konbini avec AFP

Article publié le 28 décembre 2020 et mis à jour le 25 février 2021.

À voir aussi sur konbini :