AccueilCinéma

Ces 15 films vont vous faire voyager depuis votre canapé

Publié le

par Lucille Bion

Confinés dans votre appart ? Voici une sélection de films pour vous évader.

Comme tout le monde et où que vous soyez, vous voilà enfermés chez vous, pendant ce confinement qui commence à devenir long. Pour ceux qui veulent un peu d’évasion (et on ne parle pas d’aller faire ses courses au Franprix du quartier), voici 15 films qui vous changeront d’air, depuis votre canapé.

À la mer, à la montagne, au Japon, en Inde ou aux États-Unis, voici une liste imaginée par des cerveaux confinés. Documentaire, science-fiction, film à oscar, anime, comédie française, comédie musicale, film d’auteur et blockbusters : on vous a concocté un périple cinématographique qui devrait satisfaire toutes les envies et tous les spectateurs.

Pour s’évader en bord de mer

Pour ceux qui veulent prendre des risques comme ce jeune Leonardo DiCaprio dans La Plage, le héros se fait l’antithèse des personnages qui restent devant leur télévision, dans leur petit confort. Intrépide et avide d’aventures, il se rend à Bangkok et découvre une plage dont un local lui avait parlé de manière obsessionnelle.

Partageant l’affiche avec Guillaume Canet, Leonardo DiCaprio dépose ses valises sur une île et fait la connaissance d’une communauté hippie bien allumée. Un thriller interrogeant notre soif d’émancipation signé Danny Boyle, d’après le premier roman éponyme d’un certain Alex Garland.

Pour prendre goût à l’aventure

La vie rêvée de Walter Mitty, parenthèse aventurière des vies monotones, pourrait être le feel-good movie des soirées canapés sans panache. Ben Stiller, devant et derrière la caméra, est un employé de bureau ordinaire, traînant à ses heures perdues sur les sites de rencontres.

Lorsqu’il s’aperçoit qu’il n’a rien accompli de grandiose à 40 ans, il s’engage dans une mission digne des grands romans d’aventure, partant sur les traces d’un photoreporter. Avec sa narration fracassée et sa mise en scène soignée, La vie rêvée de Walter Mitty va vous faire voyager dans le monde entier, avec ses scènes loufoques et son héros indomptable.

Pour découvrir le Japon

Avec son univers onirique, et ses paysages sublimes, Le Voyage de Chihiro vous transportera directement au pays du soleil levant. Le classique du studio Ghibli signé Miyazaki est un tableau fidèle du Japon. Si l’on vante la richesse de l’imaginaire du film, les décors typiques illustrent aussi une modernisation des vieux contes japonais.

Digne des aventures d’Alice aux Pays des Merveilles, ce film a reçu un accueil public et critique fort. Distingué de l’Oscar du Meilleur film d’animation en 2003, Le Voyage de Chihiro ouvre la porte à différentes interprétations : certains y voient un rêve, d’autres une métaphore de la mort. À vous de trancher.

Pour un dépaysement total dans l’espace

Pour ceux qui ne peuvent plus encadrer la Terre, dégradée par ses crises environnementales, optez pour un voyage dans l’espace avec l’équipe d’Interstellar. Christopher Nolan imagine, à travers cette aventure spatio-temporelle, une solution pour quitter notre planète ayant des sérieux problèmes agricoles.

Matthew McConaughey et ses collègues enfilent alors leur plus belle tenue d’astronaute pour trouver une solution pour l’humanité et partent à la conquête de la galaxie et ses mystères. Avec sa BO spatiale, Interstellar vous offre un ticket pour l’au-delà et ses multiples recoins. En plus d’une évasion assurée, vous aurez de quoi méditer sur l’amour, ce concept qui peut casser autant les murs d’une bibliothèque que ceux qui vous entourent actuellement.

Pour se perdre dans le désert

Pour ceux qui aiment les grands espaces désertiques et qui ont besoin d’action dans leur vie, lancez Mad Max: Fury Road. Avec ses moteurs vrombissants, ses guerrières rebelles et ses décors à couper le souffle, le film de George Miller, nommé 10 fois aux Oscars, est un chef-d’œuvre. Ce récit postapocalyptique, mené par Tom Hardy et Charlize Theron, vous requinquera, tant son adrénaline et sa mise en scène jouissive sont contagieuses. Une bonne manière de se déconnecter pendant ce spectacle visuel de deux heures qui ne laisse aucun répit.

Pour un décor de rêve à Hollywood

"City of stars, are you shining just for me? City of stars, there’s so much that I can’t see. Who knows?" : pour ceux qui veulent retourner au cinéma, La La Land vous apportera poésie et réconfort. Plongez dans le noir et admirez le duo Emma Stone et Ryan Gosling danser dans le très beau film musical de Damien Chazelle.

Dans les décors typiques de Los Angeles, du mur du Hollywood Walk of Fame au Planetarium en passant par le Griffith Park, le long-métrage nous embarque dans l’histoire d’amour d’une serveuse qui rêve de devenir actrice et d’un pianiste fasciné par le jazz.
L’occasion pour le cinéaste de rendre hommage aux somptueuses comédies musicales du septième art à travers une mélodie signée Justin Hurwitz.

Pour se perdre dans la jungle

Amateurs de nature et d’espaces verts, The Lost City of Z est le voyage qu’il vous faut. Inspiré d’une histoire vraie et racontée par le journaliste David Grann dans un roman éponyme, le film raconte les explorations sauvages de Percy Fawcett (Percival Harrison Fawcett), l’un des plus grands cartographes du siècle dernier, mystérieusement disparu pendant son périple en 1925.

L’explorateur, parti à la découverte d’une vieille cité perdue, a rencontré des squelettes, des Indiens et une panthère noire, mais n’est jamais revenu en Grande-Bretagne. James Gray (à la réalisation) et Brad Pitt (à la production) ont romancé cette aventure familiale trépidante qui vous changera des rues vides de votre quartier, pour un peu plus d’exotisme.

Pour traverser les États-Unis façon road trip

Étoile du cinéma indépendant, American Honey est un long et bon moment de cinéma qui mettra d’accord toutes les générations. Preuve à Cannes, avec son prix du Jury en 2016. Une bande de jeunes sillonnent les routes pour faire du porte à porte, pour vendre des magazines à des particuliers.

L’œuvre d’Andrea Arnold dépeint cette jeunesse insouciante sous la direction d’une chef tyrannique (Riley Keough), qui impose ses propres règles, dont l’une d’entre elles interdit les relations entre les membres de l’équipe. Mais Sasha Lane et Shia LaBeouf, les deux héros du film s’attirent, irrésistiblement. Un jeu du chat et de la souris, sur une BO géniale et énergique.

Pour faire la fête

L’alcool, le sexe et la drogue vous manquent ? Faites une dangereuse virée avec Selena Gomez, Vanessa Hudgens, Ashley Benson, Rachel Korine et James Franco, stars de Spring Breakers. Quatre filles économisent pendant six mois pour partir faire un Spring Break américain, un congé ultra festif pour décompresser au soleil. Débordantes d’enthousiasme, les quatre filles vont rapidement déchanter, en se retrouvant entre les mains de la justice puis celles d’un dealer excentrique avec pour seule tenue, un bikini. Du Harmony Korine dans toute sa splendeur.

Pour quitter la civilisation

Même si l’on connaît tous la fin d’Into The Wild, impossible de ne pas être touché par le destin de Christopher McCandless, brillant étudiant de 22 ans, qui voulait partir à des années-lumière de son quotidien bruyant et agité. Du bus abandonné 142 à la traversée de la rivière Teklanika en passant par des nez à nez avec des animaux, cette quête identitaire dans les grands espaces de l’Alaska est une aventure grandiose qui a valu à Emile Hirsch le rôle le plus important de sa carrière.

Pour une escapade à moto

Pour tous ceux qui ont rentré leur moto au garage, Easy Rider vous rappellera vos grandes escapades à deux roues. Les choppers immortalisés par Peter Fonda, icône regrettée de la contre-culture vous transporteront dans les décors de rêves de l’Amérique du sud-ouest. Si le film résonnait comme une ode à la liberté dans les années 1960, il en va de même en cette période de confinement.

Pour une retraite spirituelle en Inde

Pour tous ceux qui ont dû annuler leurs billets de train pendant le confinement, embarquez À bord du Darjeeling Limited, perle dépaysante de Wes Anderson, dont on reconnaît bien la signature. Le réalisateur met en scène les retrouvailles dramatiques de trois frères, après la mort de leur père. Le trio d’excellence (Owen Wilson, Adrien Brody, Jason Schwartzman) est en route pour l’Inde, pour un voyage spirituel qui leur permettra de renouer les liens. Une traversée légère qui vous remettra sur les rails.

Pour souffler à la campagne

Pour ceux qui ont raté le phénomène Timothée Chalamet, c’est le moment ou jamais de découvrir Call me By Your Name. Le film événement de Luca Guadagnino a révélé le jeune prodige en 2017, que désormais tout le monde s’arrache. Personnage principal de cette carte postale LGBTQ+ solaire, Timothée Chalamet se glisse dans la peau d’un jeune ado brûlant d’un amour incandescent pour l’élève doctorant de son père, Armie Hammer.

Si l’on avait rarement aussi bien parlé d’amour au cinéma, les personnages évoluent dans un décor de rêve : une sublime villa implantée à Crema, en Italie. Bains de minuit à la lueur de la lune, investigations en bord de mer, réconciliations sous le pêcher, flirts au parc régional du Serio… Le destin des deux héros vous fera, certes, des nœuds dans le ventre mais il vous en mettra aussi plein les yeux.

Pour escalader sans cordages des sommets fous

Pour les amateurs de sensations fortes frustrés pendant ce confinement, ne passez pas à côté du documentaire à couper le souffle Free Solo. Un certain Alex Honnold, célèbre grimpeur qui fonctionne à l’adrénaline, entame une montée en free-solo (une escalade en solo intégral) dans le parc de Yosemite, une paroi verticale de neuf cents mètres de haut. Récit d’une incroyable ascension inédite qui vous fera grincer des dents et qui devrait vous aider à vous dépasser.

Pour voyager avec humour

Pour ceux qui ne se marrent plus vraiment depuis le confinement, et on comprend pourquoi, les OSS 177 sont des valeurs sûres et en plus d’actualité, puisque Nicolas Bedos est en train de préparer le troisième volet, Alerte Rouge en Afrique Noire.

Que ce soit dans Rio ne répond plus ou Le Caire, Nid d’espion, les aventures d’Hubert Bonisseur de La Bath nous permettent de voyager et d’apprendre, avec humour (et une bonne dose de racisme et de conservatisme époque De Gaulle), les coutumes des pays. Dans ce contexte, l’humour et les mimiques de Jean Dujardin sont les bienvenus.

À voir aussi sur konbini :