Ce court-métrage touchant trace le parcours semé d'embûches d'un jeune immigré

Le court-métrage "Paper or Plastic" nous invite à suivre ce jeune immigré à la poursuite de ses rêves.

Une vidéo certes courte, mais très puissante. En seulement 7 minutes et 37 secondes, Nata Metlukh réussit à s’attaquer à une vraie question de société, et ce de manière très juste. Elle nous y présente un jeune immigré rempli de rêves et d’ambition, parti à la conquête d’un nouveau pays. Mais même en essayant de s’acclimater, il se heurte à de multiples obstacles, de l’indifférence à la xénophobie, qui le forcent à faire demi-tour.

Publicité

L’histoire y est donc assez simple : Mikk arrive dans un nouveau pays. Son rêve ? Réussir à y peindre sur la plus haute des tours de cette ville. Un projet a priori simple, mais pourtant compromis par les mœurs locales.

À travers des dessins simples mais percutants, le tout avec une légère touche d’humour, la jeune illustratrice parvient donc à proposer une vidéo géniale et surtout originale. Elle décide d’y adopter la position de l’immigré, rendant alors le résultant très touchant, collant parfaitement avec l’actualité.

Cette vidéo est sûrement partiellement inspirée de son expérience personnelle : Nata Metlukh est originaire d’Ukraine, mais l’a quittée il y a une dizaine d’années pour s’installer à San Francisco. Une rupture entre deux mondes donc, qui a sans doute laissé sur l’artiste une marque indélébile.

Publicité

Le titre, lui aussi, mérite une explication. Dans le making-of, disponible sur son site internet, Naja Metlukh écrit avoir pris du temps avant de réfléchir au titre. Ses premières idées – "Alien", "Immigrant" ou "Unwelcomed" – ne la convainquaient pas entièrement. Et un mot russe, exprimant les réactions désagréables à la présence des immigrés en Russie n’avait aucun équivalent anglais. C’est finalement en cherchant une allégorie que ce titre lui est apparu.

Publicité

Selon Creapills, l’artiste aurait même confié : "Ce film est consacré à tous les immigrés qui sont coincés entre les mondes : pas tout à fait à leur place dans leur nouveau pays d’accueil, ils deviennent des étrangers dans leur pays natal."

Une vidéo de 7 minutes, mais qui a donc de quoi vous faire réfléchir bien plus longuement. 

Publicité

Par Emma Ceccaldi, publié le 17/07/2019

Copié

Pour vous :