AccueilCinéma

Comment le documentaire Earthlings avec Joaquin Phoenix a sauvé 13 otages en Ukraine

Publié le

par Lisa Drian

© Nation Earth

Un homme armé voulait recommander ce documentaire sur la maltraitance animale pour que les otages soient libérés.

Treize vies épargnées grâce au documentaire Earthlings, sur le droit des animaux, sorti en 2005 et réalisé par Shaun Monson : c'est l'histoire invraisemblable qui s'est déroulée ce mardi et que nous raconte The Hollywood Reporter. Le ravisseur, armé d'un fusil automatique et de grenades, aurait libéré 13 otages et se serait rendu lui-même à la police une fois que le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, eût accédé à sa demande. Cette dernière était très particulière et inhabituelle : le preneur d'otages voulait absolument recommander ce documentaire narré par Joaquin Phoenix, qui a remporté l'Oscar du meilleur acteur cette année pour son rôle dans le Joker

Earthlings fait une critique acerbe de l'exploitation des animaux par les hommes, et ce à tous les niveaux : aussi bien comme animaux de compagnie que dans l'industrie alimentaire et textile, dans la recherche scientifique et dans le divertissement (cirques, parcs, etc.)

Un éloge du film contre la libération des otages

Les otages ont été libérés une fois que le président a publiquement approuvé le film de 2005. Volodymyr Zelensky a immédiatement accepté la demande du ravisseur en publiant une vidéo sur Facebook invitant les citoyens à regarder le documentaire : "Le film Earthlings de 2005, tout le monde devrait le regarder."

La vidéo a été supprimée juste après la reddition du kidnappeur et remplacée par une note remerciant la police et d'autres personnes qui ont contribué à mettre fin à la prise d'otages. "La vie humaine est la valeur la plus importante. Nous n'avons perdu personne", a écrit le président ukrainien.

Le preneur d'otage aurait été identifié, selon les médias locaux. Il s'agirait de Maksym Kryvosh, 44 ans et défenseurs des droits des animaux. L'homme aurait également un casier judiciaire pour fraudes, détention d'armes et aurait passé plus de 10 ans en prison rapporte The Hollywood Reporter

Un bus, lieu de la prise d'otages 

La prise d'otages aurait débuté tôt mardi matin, à Lutsk. Maksym Kryvosh aurait d'abord tiré des coups de feu, puis serait monté dans un bus. S'ensuivent alors de longues négociations avec la police. Le ravisseur aurait expliqué à la police avoir trafiqué le véhicule avec des explosifs. Il aurait également formulé plusieurs demandes en échange de la libération des otages, dont une exhortant les hauts responsables politiques ukrainiens à déclarer publiquement qu'ils étaient terroristes. 

Selon The Hollywood Reporter, le ministre ukrainien de l'Intérieur, Arsen Avakov, a indiqué aux médias locaux qu'une "longue peine de prison [attend le ravisseur]". 

À voir aussi sur konbini :