AccueilCinéma

Dix ans après, les filles de Juno se retrouvent afin de récolter des fonds pour le Planning familial

Publié le

par Lydia Morrish

Le film de Jason Reitman a déjà dix ans. À cette occasion, le réalisateur a invité ses actrices à se rassembler pour la bonne cause.

© 20th Century Fox.

Pour les 10 ans de son film culte, le réalisateur de Juno, Jason Reitman a eu l'idée d'organiser une lecture en public du scénario avec les actrices du film afin de récolter des fonds pour Planned Parenthood, l'équivalent américain du Planning familial. Ellen Page, Jennifer Gardner ont déjà annoncé leur présence. D'autres actrices viendront tenir le rôle des personnages masculins incarnés à l'écran par Michael Cera et Jason Bateman. La séance permettra de réunir des fonds pour cet organisme qui, en aidant et informant les femmes, leur permet de choisir.

Cet évènement répond aux coupes budgétaires annoncées par Donald Trump et son équipe concernant le financement de cette association. Le président américain a en effet signé en janvier 2017 un décret qui prévoit de baisser les subventions accordées aux organisations de santé non gouvernementales permettant aux femmes d'avorter.

Interviewé par Entertainment Weekly, Jason Reitman a expliqué son initiative :

"Comme beaucoup d'autres, j'ai eu envie de faire quelque chose. J'ai cherché un moyen d'apporter ma contribution à des causes qui me semblent plus importantes que jamais. Je me suis rendu compte que j'avais cet évènement à ma disposition et que je pouvais non seulement l'utiliser comme un outil pour récolter des fonds pour des combats qui me tiennent à cœur, mais que cela pouvait donner l'opportunité à une association comme le Planned Parenthood d'aller à la rencontre d'un public qui n'est pas familier avec ses idées ou ses actions. "

"En voyant combien cette élection s'est jouée contre les femmes, et ce que le Planned Parenthood fait pour les femmes, a-t-il poursuivi, je me suis dit que ce pourrait être cool d'entendre le scénario lu uniquement par des voix féminines." Évoquant la position du film sur l'avortement, Jason Reitman dissipe certains doutes : "Si certains se demandaient si Juno était un film pro ou anti-IVG, cela devrait permettre d'y répondre. Juno a eu le choix, et c'est le plus important."

Planned Parenthood offre aux Américaines, et surtout au plus démunies d'entre elles, un accès à la contraception, aux tests pour les MST ou les cancers. L'association permet également d'avorter dans certaines cliniques, mais, contrairement à la croyance populaire (et aux mythes répandus par les militants anti-IVG) aucun fonds gouvernemental n'est utilisé pour financer les avortements, que les femmes doivent souvent payer de leur poche.

La lecture du scénario de Juno aura lieu le 8 avril à l'Ace Hotel de Los Angeles.

Traduit de l'anglais par Dario

(GIF: wifflegif.com)

(© wifflegif.com)

À lire -> Contraception, IST et dépistage : comment les séries évoquent ces aspects de la sexualité

À voir aussi sur konbini :