AccueilCinéma

Après la mort de Carrie Fisher, Disney devrait toucher 50 millions de dollars d'assurance

Publié le

par Lucille Bion

( © Lucasfilm – Le réveil de la Force )

Disney avait assuré ses arrièressur le plan financier pour le cas où Carrie Fisher n'aurait pas pu tourner entièrement la trilogie Star Wars. Cependant, la question du scénario reste, elle, en suspens.

Et maintenant ? Les hommages ont été nombreux après le décès de Carrie Fisher, le 27 décembre dernier. La mort de l'actrice qui incarnait la princesse Leia a certainement bouleversé les plans de Disney, propriétaire de la franchise Star Wars depuis 2012. Depuis quarante ans, Carrie Fisher était en effet indissociable de l'univers des Jedi.

La trilogie orpheline

Disney avait prévu de faire monter en puissance son actrice fétiche. Apparaissant dans quelques scènes de l’épisode VII, la princesse Leia, devenue la générale Organa, était la chef de la résistance. Bref, Carrie Fisher tenait un rôle essentiel dans cette nouvelle trilogie Star Wars.

Carrie Fisher avait tourné toutes ses scènes pour l'épisode VIII, en juillet dernier. Nous découvrirons ainsi le 15 décembre, de manière posthume, la prestation de l'actrice. En revanche, elle aurait également dû apparaître dans l'épisode IX, conclusion de la nouvelle trilogie. Comment sauver les meubles, dans un projet aussi avancé avec ce décès brutal ?

( © Lucasfilm - Le Réveil de la Force )

Très chère assurance

Selon le journal spécialisé Insurance Insider, une source proche du Lloyd's of London, le marché britannique des assureurs, a dévoilé que Disney avait souscrit une police d'assurance qui devrait permettre au géant américain de percevoir près de 50 millions de dollars (presque 48 millions d'euros). C'est en effet le montant qui était prévu pour le cas où, pour une quelconque raison, Carrie Fisher ne pouvait terminer le tournage de la trilogie ; il s'agit, selon Le Parisiende "la plus grosse police d'assurance individuelle de l'histoire". Disney n'a pas encore confirmé ou infirmé les révélations de l'Insurance Insider, rapportent Les Échos, mais techniquement cette police d'assurance est susceptible d'être prochainement activée.

La solution numérique

Ce n'est pas la première fois que le cinéma doit faire face à ce genre d'incident. On peut citer, parmi les plus célèbres, Richard Harris – notre regretté Dumbledore – ou encore Paul Walker, qui conduisait la franchise de Fast and Furious. Si le premier fut remplacé par Michael Gambon et le second par son frère, on doute que les producteurs se lancent à la recherche d'un sosie de Carrie Fisher. D'ailleurs, The Independent, rappelle que les producteurs pourraient recourir au procédé de la motion capture pour faire revivre la princesse, comme ils l'ont fait pour plusieurs personnages dans Rogue OneSi l'hypothèse du média britannique se confirme, Disney et les équipes du cinéaste Colin Trevorrow vont devoir redoubler d'efforts pour faire briller, une dernière fois, l'actrice dans le dernier volet de la trilogie, attendu pour 2019.

À voir aussi sur konbini :