HOLLYWOOD, CALIFORNIA – FEBRUARY 09: Natalie Portman arrives at the 92nd Annual Academy Awards at Hollywood and Highland on February 09, 2020 in Hollywood, California. (Photo by Steve Granitz/WireImage)

Après avoir enflammé les Oscars, la cape de Natalie Portman crée la polémique

Rose McGowan a notamment pris la parole pour dénoncer un geste "offensant".

Un geste qui a enflammé Twitter dimanche soir lors du passage des célébrités du cinéma sur le tapis rouge. Sur le bord de sa cape signée Dior, l’actrice américaine Natalie Portman a fait coudre le nom de toutes les réalisatrices au "travail incroyable" ayant été boudées cette année par l’Académie des Oscars.

On retrouvait ainsi les noms de la Française Céline Sciamma (Portrait de la jeune fille en feu), de Lulu Wang (L’Adieu), Lorene Scafaria (Queens), Marielle Heller (Un ami extraordinaire), Melina Matsoukas (Queen & Slim) Alma Har’el (Honey Boy) encore Greta Gerwig (Les Filles du docteur March). De nombreux médias et comptes Twitter ont alors relayé l’information en saluant un geste courageux.

Publicité

D’autres ont pris le temps de se pencher sur le travail de Portman en tant qu’actrice et productrice avant de prendre position, et c’est ainsi que des voix n’ont pas tardé à s’élever. Parmi elles, celle de Rose McGowan, figure importante du mouvement #MeToo et du féminisme américain. Dans un post Facebook publié ce mardi, elle dénonce un "geste offensant pour celles et ceux qui font réellement le travail", avant de poursuivre :

"Natalie, tu as travaillé avec deux réalisatrices au cours de ta très longue carrière et l’une d’entre elles, c’était toi. Tu as une société de production qui a produit une seule réalisatrice – toi."

Publicité

Natalie Portman, qui a débuté au cinéma en 1994 dans Léon de Luc Besson, a désormais 45 films à son actif. Elle a en réalité travaillé avec trois réalisatrices : Mira Nair pour New York, I Love You, Rebecca Zlotowski pour Planetarium et Vanita Shastry pour The Heyday of the Insensitive Bastards. Sa société de production, Handsomecharlie Films, est en effet productrice de neuf films dont Une histoire d’amour et de ténèbres et Eve, réalisés par elle-même.

"Ce qu’il se passe derrière l’écran finit à l’écran avant de se répandre dans le monde entier. C’est une maladie omniprésente qui a besoin de son propre traitement", a dénoncé Rose McGowan. La bataille fait rage entre les partisans du "chaque geste compte" et ceux qui dénoncent un geste hypocrite de la part de l’actrice américaine.

Par Manon Marcillat, publié le 12/02/2020

Pour vous :