AccueilCinéma

Bon, c'est quoi ce bordel avec le film X-Men, New Mutants ?

Publié le

par Arthur Cios

© 20th Century Fox

On est en droit de se demander ce qui se trame dans les coulisses des Nouveaux Mutants. On vous apporte quelques réponses.

Dans la catégorie "Film à la naissance douloureuse", on trouve les films maudits (Apocalypse Now, Sorcerer, Qui a tué Don Quichotte, L’Exorciste), et les films qui sentent mauvais du début à la fin. Les Nouveaux Mutants, spin-off des X-Men en version horrifique, dont on vous parle depuis 2017 maintenant, fait partie de ces derniers.

Annoncé pour 2018, puis 2019, puis 2020, avant de se retrouver sans date de sortie (même sur Disney+), le film a connu mille péripéties. Personnages supprimés, film qu’on a dû tourner à nouveau pour plus de la moitié, changement de ton à des fins purement marketing, tension avec le réalisateur et le studio. Mais c’est quoi ce bordel ?

Récit d’une production assez folle qui finissait en eau de boudin.

(© Warner Bros.)

Un film trop, puis pas assez horrifique

2018 devait être l’année où la 20th Century Fox pourrait enfin concurrencer l’autre mastodonte possédant les droits d’une partie du catalogue Marvel, Disney. Du côté du studio aux grandes oreilles, tout semblait aller pour le mieux avec un Avengers : Infinity War qui fait rêver les fans comme jamais et un Black Panther qui allait battre record sur record.

Mais pour la première fois depuis le lancement du MCU, la Fox avait bien préparé le terrain et pouvait presque faire un peu d’ombre à Mickey avec trois films de super-héros en un an — une première. Étaient ainsi prévus Les Nouveaux Mutants le 13 avril, Deadpool 2 le 16 mai et enfin X-Men : Dark Phoenix le 31 octobre.

Mais rien ne s’est passé comme prévu. Petit retour en arrière de quelques années.

Nous sommes en 2014. Josh Boone vient de finir son prochain film, Nos Étoiles contraires. Lui et son meilleur ami d’enfance, Knate Lee (producteur), créent un comics basé sur une branche des X-Men, Les Nouveaux Mutants. Le but est de montrer à la Fox qu’un film sur ces personnages est une bonne idée. Bingo : en 2015, le "Mr-X-Men-sur-grand-écran", Simon Kinberg, déclare adorer le projet. Un deal entre la boîte de prod et le duo voit le jour.

Si Boone et Lee sont à l’origine du script et ont travaillé dessus, par intermittence, tout au long du processus, le studio a également fait intervenir des scénaristes pour décortiquer le scénario et le réécrire. Dans tous les cas, ces derniers ont une idée bien précise derrière la tête : en faire un vrai film d’horreur. Mais la Fox, un peu frileuse, n’aurait pas été convaincue par l’idée.

Elle aurait demandé que le film soit interdit aux moins de 13 ans outre-Atlantique, et à ce qu’il y ait moins de sang et de "jump scares". Pas de R-Rated donc, et ce malgré le succès de Deadpool. Tout le monde se serait alors mis tant bien que mal d’accord pour en faire un film pour "young adults", qui ne prend pas trop de risques mais reste un peu effrayant.

Puis, intervient Ça. Sorti début septembre 2017, le film d’horreur d’Andy Muschietti basé sur le roman éponyme de Stephen King a été, en plus d’être une véritable sensation dans le monde, un carton au box-office qui dépasse toutes les attentes de la Warner – et qui fait des envieux. Et ce en étant gore, glauque (et interdit aux moins de 17 ans outre-Atlantique, R-Rated donc).

Sentant le vent tourner, l’attente gonfler comme pas deux, et alors que le tournage des Nouveaux Mutants vient tout juste de se finir, la Fox aurait demandé que le premier trailer se structure autour des éléments flippants du film. En ressort un premier trailer intriguant, flippant. Qui annonce une belle entreprise, mais assez éloigné du produit qu’avait demandé la Fox.

Problème donc : le trailer cartonne, littéralement ! Les fans jubilent à l’idée d’avoir enfin un film de super-héros qui casse les codes du genre, d’avoir une proposition différente de ce que nous offre Disney depuis presque 10 ans, et forcément – forcément ! –, s’attendent à un film d’horreur. Pas un film à la Twilight mignon. Logique !

Malgré les très bons retours des projections tests (qui, d’après une source interne, auraient été aussi bons que ceux du premier Deadpool), les têtes dirigeantes auraient décidé qu’il fallait refaire le film — pas intégralement mais presque ! Pourquoi ? Pour avoir un vrai film d’horreur du coup. Quelque chose de semblable à ce que vend le trailer. Qu’on ne vende pas du vent pour rien.

Le scénario aurait dû ainsi être réécrit quasi intégralement et plus de la moitié du film retournée. Ce qui expliquerait donc le premier décalage de la sortie d’un an et demi. En réalité, ce serait là une bonne nouvelle puisque l’on reviendrait à la volonté première de Boone et Lee de faire le film d’horreur que tout le monde attendait. En l’occurrence, ce serait plutôt la première moitié du film qui devrait être entièrement revue et retravaillée, avec un paquet de "jump scares" en plus.

Sauf que c’est franchement casse-gueule. Ça sentait mauvais, et à juste titre.

Décalé, décalé, et encore décalé

Les Nouveaux Mutants est donc prévu pour le mois de février 2019, soit un an après la date de sortie initiale. Puis, voilà que quelques jours plus tard (moins de deux semaines), ledit long-métrage se retrouve propulsé au mois d’août 2019 alors que Dark Phœnix est finalement prévu au mois de février 2019. Puis, sans surprise, à l’approche de la date fatidique, le film est encore repoussé à avril 2020.

Alors pourquoi ?

Il y a donc, comme expliqué plus haut, beaucoup de phases de reshoots selon de nombreuses personnes liées au projet, comme le précisait à l’époque le producteur Simon Kinberg, ou l’actrice Maisie Williams. C’est ce qui pourrait expliquer des retards à foison. Et encore, ça, c’est avant de prendre en compte le rachat de la Fox par Disney.

Le 20 mars 2019, l’acquisition est réglée, et les X-Men appartiennent officiellement à la firme aux grandes oreilles. Sauf que la firme est bien emmerdée par le projet, dont elle espère pouvoir se débarrasser le plus vite possible pour que les mutants puissent enfin rejoindre le MCU de Kevin Feige. On entend d’ailleurs ici et là que Disney n’aime pas du tout le projet. Si l’entreprise pouvait l’enterrer, elle le ferait. Le temps de bien se décider où aller avec cette franchise, Disney a attendu patiemment, laisser le film prendre la poussière.

Puis, intervient le Covid-19, et toute la crise qu’il a engendrée. Parmi les victimes collatérales du confinement mondial instauré pour lutter contre la pandémie, se retrouve… Les Nouveaux Mutants. En effet, le film était prévu depuis quelques mois pour le 1er avril (!). Ça ne s’invente pas ! Forcément, comme tous les longs-métrages attendus pour cette période, la date de sortie est annulée. Pas reportée, annulée !

Contrairement au quasi-reste de son catalogue, Disney ne lui accorde pas de date de sortie. C’est-à-dire que la plupart des films produits par la boîte aux grandes oreilles sont décalés, et on sait quand nous pourrons les voir en salles, à quelques exceptions près, dont Les Nouveaux Mutants

Alors certains pensaient qu’il sortirait directement en VOD sur Disney+ comme ce sera le cas avec Artemis Fowl qui atterrira sur la plateforme de streaming de la firme le 12 juin prochain. Mais nous n’avons aucune information de la part du studio là-dessus. Peut-être attend-elle de voir le résultat de cette opération pour voir si cela est rentable.

Pendant ce temps, tout le monde bouillonne. Et sans prévenir, le réalisateur balance une bombe chez Entertainment Weekly : celui-ci a expliqué que, contrairement à ce qui été dit ici et là, il n’a pas retourné de scènes et n’a pas modifié tant que ça son film :

"Tout le monde a dit qu’on a fait des reshoots ! Nous n’en avons jamais faits ! Et je vais même vous dire : s’il n’y avait pas eu la fusion [de la Fox avec Disney, ndlr], nous aurions sûrement fait des reshoots de la même manière que chaque film en fait. Nous n’avons même pas pu en faire d’ici que la fusion soit faite et que tout ait été réglé, tout le monde était plus vieux."

Ce dernier explique que ce qui a pris du temps ne s’explique que par Disney, qui pris son temps pour se décider de ce qu’il fallait faire sur ce projet. Il raconte avoir dû attendre de longues semaines, voire mois, avant qu’on le contacte pour qu’il puisse attaquer à nouveau le montage. À plusieurs reprises. Une histoire étrange — mais ici, tout est possible franchement.

À noter qu’il explique également qu’il avait prévu de laisser entendre des indices sur des suites potentielles, mais que vu le cheminement du schmilblick, il a dû laisser tout cela tomber, coupant Antonio Banderas (futur grand méchant de la franchise) du montage et de la scène post-générique. Il confirme au passage que les X-Men pre-MCU sont bien morts, et qu’on ne reverra, après les Nouveaux Mutants, ces derniers que dans le MCU. 

Alors qui croire ? Le réalisateur a-t-il été en mission sauvetage pour Disney, ou dit-il tout simplement la vérité. Reste que, pour la première depuis le début de ce projet calamiteux, Boone a dévoilé sur Instagram que le film était fini "à 100 %". Pas pour rien que Cinefex a dévoilé pile à ce moment-là des nouveaux clichés avec les effets spéciaux définitifs.

Voir cette publication sur Instagram

New Mutants is officially done! We just locked the sound mix! Here with me - from left to right- The great Don Sylvester, sound editor of both The Fault in Our Stars and New Mutants. Psst! He also just won an Oscar for Ford Vs. Ferrari. Next up is editor extraordinaire Andrew Buckland, who I finished the film with me while my editors worked on The Stand. Psst! He just won an Oscar too! I’m the idiot in the middle with the hat. Next up is sound engineer David Giammarco - thrice nominated. Last, but not least is Emmy Award winning music editor Chris McGeary. It was a long road but this roaring beast is done and we can’t wait for you to see it! #newmutants #newmutantsmovie #marvel #marvelcomicsgang

Une publication partagée par Josh Boone (@joshboonemovies) le

Disney aurait donc dans les mains le projet fini. Nous devrions en apprendre plus dans les prochaines semaines sur le destin de ce film maudit, pour lequel on commence vraiment à perdre patience — comme, sans doute, le reste des fans. 

À lire également -> Pourquoi 2020 est une année (très) compliquée pour Disney

Article écrit le 3 avril 2018, mis à jour le 7 mai 2020.

À voir aussi sur konbini :