AccueilCinéma

Le trailer choc de Burning Sands nous plonge dans l'enfer des bizutages

Publié le

par Lucille Bion

Burning Sands

Le premier film de Gerard McMurray explore les pratiques violentes des étudiants américains et s'interroge sur la part animale de la jeunesse, piégée.

Gerard McMurray a endossé plusieurs casquettes avant Burning Sands, sa première réalisation. Ancien acteur, producteur et assistant sur les plateaux, il s'empare d'une caméra et recrute Trevor Jackson (Esprits Criminels). Le jeune acteur, qui est aussi chanteur, va camper un rôle d'étudiant qui vient tout juste de se faire une place dans une fraternité. Le cinéaste qui a aussi écrit le scénario explore la violence et la cruauté que pratiquent, comme des animaux, ces petites "familles".

Il a reconstitué le campus américain, les soirées alcoolisées et leurs activités de groupes, extrêmes. En parallèle, il apporte de la nuance à son film avec la tendre et protectrice Alfre Woodard (Luke Cage), dans le rôle de la prof bienveillante.

À cause du code d'honneur, le héros, défouloir de son chef, doit garder secret ce qui se trame à l'intérieur de sa "Maison". Mais peut-être qu'une trahison qui lèverait le voile sur cette triste réalité permettra de mettre un terme aux pratiques brutales et humiliantes des étudiants, que l'on peut déjà apercevoir dans la bande-annonce. Tel est le tiraillement du héros... et sa scolarité mouvementée.

Le film d'abord projeté à Sundance, comme son homologue Goat, sortira sur Netflix, le 10 mars.

À voir aussi sur konbini :