Brad Pitt et sa boîte de prod ont signé un deal avec la Warner

L'histoire de Plan B continue de s'écrire.

Brad Pitt nous avait fait peur quand il a annoncé qu’il se retirait de l’industrie du cinéma pour devenir… sculpteur et paysagiste. Après un retour remarqué en 2019, entre son Oscar pour le Meilleur second rôle dans Once Upon a Time… in Hollywood et sa collaboration avec James Gray dans Ad Astra, il aurait été dur de faire son deuil et d’accepter que l’acteur disparaisse définitivement des écrans. Même après une longue et belle carrière.

Variety nous remet du baume au cœur en dévoilant la signature d’un deal entre l’acteur et la société de production Warner Bros. Non, Brad Pitt ne va pas jouer un super-héros dans le prochain DC, mais va continuer à produire des films avec sa boîte de production, Plan B Entertainment, dont Warner aura l’exclusivité.

Publicité

Un accord d’exclusivité entre Plan B et la Warner avait déjà été scellé de 2002 à 2005. Ensemble, ils avaient sorti Troie ainsi que Charlie et la Chocolaterie.

De Vice à The King : une boîte de production qui compte

Ces trois dernières années, les films de Plan B avaient une exclusivité avec Annapurna Pictures. Grâce à cette ancienne collaboration, on a pu découvrir des films comme The King, Beautiful Boy, mais surtout Vice et Si Beale Street pouvait parler.

Publicité

Créée en 2001 par Brad Grey, Brad Pitt et Jennifer Aniston, la société est revenu à Brad Pitt après son divorce avec Jennifer Aniston et le départ de Brad Grey chez Paramount. Depuis 20 ans, la société a produit de nombreux films, aujourd’hui devenus cultes et dans lesquels Brad Pitt a pu jouer : World War Z, L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, Le Stratège, The Tree of Life, 12 Years of Slave.

Plan B a également su se distinguer en produisant d’un côté la légende Martin Scorsese (Les Infiltrés), le cinéaste Jerry Benkins alors qu’il n’était pas connu et avait réalisé un seul long-métrage (mais a finalement décroché l’Oscar du Meilleur film pour Moonlight), Bong Joon-ho (Okja, présenté à Cannes) ou encore la série The OA.

Aujourd’hui, la société travaille sur Irresistible, un drame politique de Jon Stewart avec Steve Carell, ainsi que sur Kajillionaire de Miranda July ou encore Minari, le film de Lee Isaac Chung récompensé du Grand Prix du jury et du Prix du public au festival de Sundance. Si Brad Pitt met en pause sa carrière d’acteur, sa société de production ne devrait donc pas être mise en péril. Aux réalisateurs de lui proposer un rôle sur-mesure.

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 09/04/2020