Bonne nouvelle, regarder des films d’horreur serait bon pour la santé

Une bonne raison de se lancer dans un marathon de l'angoisse en ce jour d'Halloween.

© United Artists

Quoi qu'on en dise, au fond, une part de nous adore se faire peur devant un film d'horreur. C'est du moins ce que stipule un article de Psychology Today qui fait état des conclusions de différentes études parues sur le sujet. L'une des théories observées par l’auteur de l'article défend l'idée que nous aimons les films effrayants pour leur pouvoir cathartique – c’est-à-dire qu’ils permettent aux spectateurs de libérer des émotions refoulées.

Publicité

Un événement traumatisant vécu par procuration –  à travers l'écran donc – nous permettrait de nous détacher d’une accumulation de sentiments étouffants. Et à en croire Lady Gaga, qui regarde des films d’horreur pour décompresser, les films d'horreur auraient même une portée thérapeutique.

Comme l'explique inquisitr.com, le cinéma d’horreur nous permettrait de nous confronter à nos peurs dans un environnement contrôlé afin de pouvoir faire de même dans le monde réel, selon les préceptes de la thérapie dite de l’exposition. Une méthode que les psychologues utilisent notamment pour traiter des patients souffrant de graves phobies.

Une étude parue dans The International Journal on the Biology of Stress estime même que l'exercice aurait un effet positif sur le système immunitaire : le niveau de globules blancs – qui permettent à notre organisme de lutter contre les maladies –  des participants de l'étude augmentait significativement après le visionnage d'un film d'horreur, 

Publicité

Les courts instants d'angoisse générés par les films d’horreur peuvent donc être considérés comme du "bon" stress, qui peut à long terme améliorer le fonctionnement du système immunitaire, d’après Firdaus S. Dhabar, docteur en psychiatrie et en sciences du comportement à l'University of Miami Health System, interviewé par TIME

Même si les films d’horreur ne constituent pas une réelle alternative à la thérapie, ils seraient donc généralement bons pour la santé. En ce 31 octobre, prenez donc votre courage à deux mains : suivez les 12 étapes pour être sûr.e de regarder votre film d’horreur dans les règles de l'art, et c'est parti pour un marathon en salles ou devant votre télé.

Par clara hernanz, publié le 31/10/2018

Pour vous :