AccueilCinéma

Vidéo : Blanche Gardin se remet elle-même le Molière de l'humour, pour un discours hilarant

Publié le

par Marie Jaso

"Je le savais !".

À l’occasion de la 30e Nuit des Molières, ce lundi 28 mai, l’humoriste Blanche Gardin a marqué de son nom la célébration annuelle du théâtre français. Appelée à présenter la catégorie du Molière de l’humour – dans laquelle elle était elle-même nommée aux côtés de Manu Payet, Jérôme Commandeur, Jamel Debbouze et Fabrice Eboué – Blanche Gardin a eu la (jolie) surprise de lire son propre nom en ouvrant l’enveloppe du lauréat.

"Je le savais, c’était sûr. C’est aussi pour ça que je voulais le remettre, je ne voulais pas déranger toute une rangée", a ironisé la comédienne, sous les rires de l’assistance.

Depuis la création des Molières, en 1987, il s’agit du premier prix de l’humour attribué à une femme (la reconnaissance est donc tardive, mais bienvenue), mais également la première fois qu’un candidat s’auréole lui-même au cours de la cérémonie. Un doublé historique que Blanche Gardin n’a pas manqué de mettre en exergue à travers une démonstration de son humour piquant :

"Je suis la seule femme nommée l’année de l’affaire Weinstein, c’est trop. Ça, c’est tout moi, le jour où j’ai un prix, il n’a aucune valeur. J’ai l’impression d’être un rebeu du 9-3 qui vient d’être admis à Sciences Po. Mais ça me fait quand même très très très plaisir."

Dommage cependant qu'elle ait jugé bon de remercier Louis C.K., accusé d'abus sexuels, pour l'inspiration...

À voir aussi sur konbini :