Blade Runner 2049 : comment Denis Villeneuve a gentiment dégagé Ridley Scott du tournage

Un mois après la sortie de Blade Runner 2049, Denis Villeneuve relâche la pression en interview, en racontant comment il a dû faire partir Ridley Scott pour pouvoir diriger correctement Harrison Ford.

Denis Villeneuve, Ridley Scott, Harrison Ford et Ryan Gosling sur le tournage de Blade Runner 2049 (© Warner Bros.)

Même s’il fut un échec commercial, Blade Runner 2049 était l’un des films les plus attendus de l’année. Denis Villeneuve a eu le courage de donner une suite au culte Blade Runner de Ridley Scott, sorti en 1982. Un mois après la sortie du nouveau film, le cinéaste canadien décompresse enfin, comme on peut le constater dans une interview très marrante accordée à Deadline.

Publicité

On apprend par exemple que le réalisateur aurait poliment demandé à Ridley Scott de quitter son plateau de tournage. Ce dernier, en tant que producteur exécutif, avait en effet un droit de regard sur le long-métrage. Le problème, c’est que cela était un peu étouffant pour Denis Villeneuve :

"Ridley Scott était tout le temps là, car j’étais en train traiter son scénario, j’étais en train de traiter ses idées, j’étais en train de traiter son univers, avec ses personnages. Je pensais à Ridley tout le temps. J’avais la responsabilité de respecter, d’honorer l’héritage du film original.

Il m’a dit au début qu’il me donnerait tout l’espace et la liberté que je voudrais, c’était sous ma responsabilité. […] J’allais être seul et pour moi, c’était le plus beau cadeau."

Un jour, Ridley Scott s’est rendu sur le tournage alors que Denis Villeneuve dirigeait Harrison Ford. C’est là que Denis Villeneuve a perdu un peu le contrôle, ne supportant plus de sentir le cinéaste légendaire derrière son épaule. Comme c’était bien la dernière chose dont il avait besoin, il s’est adressé directement au réalisateur britannique, avec classe et humour :

Publicité

"J’ai fait une blague. Je lui ai dit : 'Hey Ridley, qui est ton réalisateur préféré ?' Et il a répondu : 'J’adore Ingmar Bergman et Kubrick.' Je lui ai alors lancé : 'J’adore Bergman, moi aussi. Mais Ridley, comment tu te sentirais si tu étais en train de diriger un tournage et que tu avais Bergman juste derrière toi ?'"

Après avoir éclaté de rire, Ridley Scott a quitté le plateau et laissé Denis Villeneuve diriger Harrison Ford. La grande classe.

Par Lucille Bion, publié le 30/11/2017

Pour vous :