AccueilCinéma

Black Panther sera le premier film à sortir officiellement en Arabie saoudite depuis 35 ans

Publié le

par Lucille Bion

Moment historique. Black Panther va être le premier film projeté officiellement en Arabie Saoudite après la levée de l’interdiction du cinéma dans le royaume, qui aura duré plus de 35 ans.

Après 35 ans d’interdiction, l’Arabie Saoudite va rouvrir ses salles de cinéma. Pour ce jour historique, le premier film projeté officiellement (en effet, Le Monde secret des Émojis avait déjà été diffusé de manière improvisée) sera Black Panther, comme l’a annoncé The Hollywood Reporter. Voilà encore un exploit dont pourra se targuer le dernier opus de Marvel. Définitivement, Black Panther peut vraiment être considéré comme un film historique.

Depuis plus d’un quart de siècle en effet, le royaume avait banni le cinéma de son territoire. Le grand mufti (soit la plus grande autorité religieuse du pays) avait estimé que les salles de cinéma et les salles de concerts étaient des "lieux de dépravation". Les salles de projections lui posaient notamment problème car elles favorisaient la "mixité entre les sexes" en plus de présenter des "films libertins, obscènes, immoraux et athées car ils feront appel à des films importés pour changer [leur] culture".

Mais il y a quatre mois, le ministre de la Culture Awad al-Awad a décidé de mettre fin à cette interdiction instaurée au début des années 1980 et de délivrer quelques permis d’exploitation. Le cinéma AMC, remis à neuf, projettera donc Black Panther, film sensation de ce début d’année qui explore des enjeux sociétaux comme le féminisme et la culture afro-américaine.

Désigné comme le film idéal de par son message de tolérance, le film débarquera dans ce cinéma d’Arabie saoudite le 18 avril. Une semaine après, ce même cinéma de 620 places diffusera Avengers: Infinity War, le 26 avril. À l’avenir, le gouvernement prévoit d’ouvrir une centaine de cinémas et 200 écrans d’ici à 2030 précise IndieWire. C’est un moment clé dans le développement de l’économie culturelle du pays.

À voir aussi sur konbini :