AccueilCinéma

Comment Black Panther a été victime d’une attaque raciste sur Google

Publié le

par Louis Lepron

(Capture d’écran Google)

De nombreux internautes ont relevé une "bourde raciste".

(Capture d’écran Google)

Black Panther n’est pas encore sorti en France qu’il est déjà au cœur d’un scandale comme sait si bien les amener la Toile. Le nouveau Marvel, qui met en scène le premier super-héros noir des comics créés par Stan Lee et Jack Kirby en 1966, voyait, ce week-end, des résultats surprenants être proposés lorsqu’on écrivait son titre sur Google.

Si vous cherchiez des informations sur Black Panther ou une salle qui va le projeter, vous pouviez découvrir l’affiche officielle du film, associée au site AlloCiné, aux côtés du titre… La Planète des singes : Suprématie. Une association d’idées clairement raciste entre la nouvelle production Disney comportant un casting en grande majorité afro-américain et le dernier volet de la trilogie de La Planète des singes, sorti le 2 août 2017 en France.

C’est notamment Rokhaya Diallo, militante antiraciste, qui a demandé des explications au site de divertissement :

"Bonjour @allocine comment expliquez-vous le fait que la recherche d’une salle de ciné mène à votre site qui référence le film #BlackPanther sous le titre de "la planète des singes : suprématie" ? #racisme"

Dans la foulée, AlloCiné s’est défendu d’être responsable d’une telle association, évoquant Google :

"Ce problème est totalement indépendant de notre volonté. Il est lié à une reprise erronée par Google des informations présentes sur les fiches films AlloCiné. Nous continuons de faire en sorte que Google cesse ces affichages."

Dans un tweet publié quelques heures plus tard, Google a reconnu un "problème" et précise avoir "constaté que plusieurs titres étaient effectivement associés de façon erronée à certaines affiches de films" :

Un "Google bombing"

Google et AlloCiné ne seraient en réalité que les interfaces d’une pratique nommée "Google bombing". Le principe ? Des internautes qui viennent tromper en masse l’algorithme de Google. Comment ? En publiant de nombreux commentaires sur les forums et réseaux sociaux, tout en effectuant des requêtes dans les moteurs de recherche.

Les requêtes mélangent alors deux expressions qu’ils entendent confondre. Petit à petit, le moteur de recherche va alors associer la recherche originelle à la nouvelle recherche ciblée par les internautes.

Seconde hypothèse relayée par Libération, un paramètre détourné d’AlloCiné :

"AlloCiné [aurait] jusqu’ici paramétré son moteur de recherche interne en fonction des expressions recherchées par les internautes. Ce qui a permis à des personnes malveillantes de tromper ce dernier en tapant des expressions racistes."

C’est la deuxième fois que Black Panther est la cible d’une attaque sur la Toile. Le 3 février dernier, on apprenait que Facebook avait supprimé un groupe ayant pour volonté de saboter le score du film sur l’agrégateur de critiques Rotten Tomatoes. Le nouveau Marvel est la énième victime d’une telle pratique virtuelle : à une époque, sur Google, taper "miserable failure" ("misérable échec") donnait en premier résultat… la biographie de George W. Bush, l’ancien président des États-Unis.

À voir aussi sur konbini :