AccueilCinéma

Bill Cosby et Roman Polanski ont été radiés de l’Académie des Oscars

Publié le

par Marie Jaso

Cette décision fait suite à l’adoption d’un code de conduite par l’Académie en décembre 2017. Bien que tardive, il s’agit d’une prise de position symbolique pour l’institution.

© Wikimedia Commons

Six mois après les premières révélations concernant Weinstein et l’émergence du mouvement #MeToo, les conséquences de l’affaire revêtent (enfin) un air solennel, après la poursuite confortable du bal de l’hypocrisie qui règne en maître à Hollywood. Comme le rapporte en effet The Hollywood Reporter, l’Académie des Oscars a annoncé hier, jeudi 3 mai, avoir radié le comédien américain Bill Cosby et le réalisateur franco-polonais Roman Polanski.

Cette décision fait suite à l’adoption en décembre dernier d’un code de conduite destiné à limiter le harcèlement dans l’industrie du cinéma. Testée au moment où John Bailey, président de l’Académie, a été accusé de harcèlement sexuel avant qu'une enquête interne ne le blanchisse, la procédure en question prévoit que toute personne compromettant l’intégrité de l’organisation puisse être suspendue ou expulsée.

Soucieuse d’appliquer strictement ses nouvelles règles, l’institution a justifié sa position à travers un communiqué : "Le Conseil continue à encourager des normes éthiques qui exigent que ses membres se conforment à ses valeurs de respect de la dignité humaine."

Des membres impliqués dans des affaires d’agressions sexuelles

Dans un souci de cohérence et d’éveil des consciences, il était ainsi logique que le Conseil exclue ses membres au passif trouble. Après Harvey Weinstein écarté en octobre dernier, Roman Polanski et Bill Cosby demeuraient les protagonistes de graves affaires d’agressions sexuelles ou de détournement de mineure qui vont à l’encontre de la nouvelle "éthique" prônée au sein de l'institution.

En 1977, Roman Polanski avait été reconnu coupable de détournement de mineure suite à des relations sexuelles illégales avec Samantha Geimer, une jeune fille âgée de seulement 13 ans. Le cinéaste avait fui les États-Unis en apprenant que le juge en charge du dossier envisageait d’alourdir sa sentence. Il avait malgré tout reçu les Oscar du Meilleur film et du Meilleur réalisateur pour son drame Le Pianiste en 2003 et a été récemment célébré à la Cinémathèque française.

Vedette de la série Cosby Show, le comédien Bill Cosby avait pour sa part été accusé de viols et d'agressions sexuelles par plus de trente femmes en 2015. Ayant actuellement affaire à la justice pour l’une de ces accusations, il encourt jusqu’à trente ans de réclusion criminelle. Cette vague d'accusations envers l’acteur avait d’ailleurs entraîné une modification de la loi californienne sur le viol, qui est aujourd’hui imprescriptible dans cet État américain. Mieux valait tard que jamais.

À voir aussi sur konbini :