AccueilCinéma

Un an après son lancement, Disney+ fait le bilan, et il est impressionnant

Publié le

par Lucille Bion

(© Disney)

La plateforme a... quatre ans d'avance sur son calendrier.

Si la pandémie mondiale de Covid-19 a largement affaibli l’empire Disney, avec environ 28 000 emplois supprimés aux États-Unis dans ses activités liées aux parcs d’attractions, la suspension de projets cinématographiques et un chiffre d’affaires total de l’entreprise diminué de 23 % à 14,7 milliards de dollars, le streaming s’impose comme la branche salvatrice de la maison aux grandes oreilles.

Lancé il y a un an aux États-Unis – le 12 novembre 2019 pour être exact –, Disney+ a largement profité de la crise sanitaire et économique pour revendiquer sa rentabilité. Au total, la plateforme de VOD aurait séduit 73 millions de clients depuis son lancement, selon les chiffres de la maison mère, ce qui représente plus du tiers des abonnés Netflix, qui en possède environ 195 millions. Selon l’analyste Eric Haggstrom, Disney+ a atteint les objectifs fixés par Disney avec quatre ans d’avance sur son calendrier. 

Lors du quatrième trimestre de son activité, elle a enregistré 16 millions d’abonnés supplémentaires. Une bonne nouvelle pour contrebalancer la diminution du chiffre d’affaires de l’entreprise. Dans un communiqué, Bob Chapek, le PDG de Disney, se targue d’avoir su s’adapter :

"Le véritable point positif est l’activité de service direct au consommateur, qui est la clé de l’avenir de notre entreprise. Nous avons déployé ce service dans plus de 20 pays à travers le monde et mardi prochain nous allons le lancer en Amérique latine, notamment au Brésil, au Mexique, au Chili et en Argentine. Ce sera ensuite dans d’autres marchés l’année prochaine."

Mulan, un joli coup

Ces bons résultats s’expliquent en partie par l’arrivée de Mulan sur la plateforme. D’abord vendu comme un film spectaculaire, le remake en live action n’a pas pu bénéficier d’une sortie en salles à cause de la pandémie mondiale et s’est retrouvé directement sur la plateforme VOD. S’il sera disponible le 4 décembre prochain en France, le long-métrage de Niki Caro a pu être visionné par les Américains dès le 4 septembre 2020.

À lire : Pourquoi la sortie de Mulan sur Disney+ peut changer la face du cinéma

Cette sortie sacrifiée constituait un énorme coup de poker pour Disney. Bob Chapek s’en réjouit :

"Je suis satisfait des résultats de 'Mulan' en tant que film accessible en avant-première sur la plateforme. Malheureusement, ce film a rencontré beaucoup de controverses aux États-Unis et à l’international mais nous avons vu des résultats positifs qui ont prouvé que nous avions une bonne stratégie."

À l’instar de Mulan, le très attendu Soul de Pixar ne bénéficiera pas d’une sortie en salles et sera disponible directement sur Disney+ le 25 décembre prochain, comme l’avait annoncé le PDG de la maison aux grandes oreilles début octobre :

En attendant que la situation sanitaire s’améliore, voici le calendrier de toutes les sorties Disney sur les 8 ans à venir :

À voir aussi sur konbini :