© Fidélité Films

Trailer : Les Aventures de Spirou et Fantasio, un film dont on se serait bien passé

Après Astérix et Obélix, Lucky Luke, L’Élève Ducobu, Tintin, Le Marsupilami, Les Profs, Boule et Bill et Gaston Lagaffe, la folie de l’adaptation pour le cinéma de classiques de la BD fait une nouvelle victime : Spirou et Fantasio.

Si l’idée de faire découvrir un classique comme Spirou et Fantasio aux plus petits et de faire retomber les plus grands en enfance est louable, elle arrivera difficilement à faire rêver les plus nostalgiques. Elle risque même de leur briser le cœur une deuxième fois, à peine réparé depuis Le Petit Spirou, sorti en août.

Publicité

Les Aventures de Spirou et Fantasio, réalisé par Alexandre Coffre (un habitué des comédies, derrière Le Père Noël ou Eyjafjallajökull), suit le groom Spirou (Thomas Solivérès) et son acolyte, le reporter Fantasio (Alex Lutz), de leur (mauvaise) première rencontre à leur alliance forcée contre le terrible Zorglub (Ramzy Bedia).

Ce dernier ayant enlevé le loufoque comte de Champignac (Christian Clavier), les deux protagonistes, accompagnés de Seccotine (Géraldine Nakache) et du petit écureuil Spip, vont devoir se lancer à corps perdu dans une mission des plus périlleuses, consistant à sauver le monde. Rien que ça.

Rendez-vous le 21 février 2018, après l’école, pour une madeleine de Proust au goût un peu amer.

Publicité

Par Marie Jaso, publié le 25/10/2017

Pour vous :