Avengers 2 : pourquoi le film est boycotté en Allemagne

Alors qu'Avengers 2 a effectué le meilleur démarrage de l'année en France, il subit le boycott dans plus de 600 salles allemandes.

Avengers 2

Les héros d'Avengers : L'Ère d'Ultron

Avec 6586 entrées le premier jour de sa sortie et 1 556 508 lors de son premier week-end d'exploitation, Avengers : L'Ère d'Ultron a effectué le meilleur démarrage de l'année en France. Il a également récolté plus de 200 millions de dollars au box-office grâce aux séances à travers l'Europe. Le film est bien parti pour battre des records, alors qu'il n'est même pas encore sorti aux États-Unis. Mais ce succès n'impressionne pas l'Allemagne qui boycotte le blockbuster.

Publicité

193 villes allemandes ont décidé de ne pas projeter le deuxième volet tant attendu, comme l'indique Deutsche Welle. Alors qu'il est sorti le 23 avril dernier dans le pays, le film se voit donc privé de projection dans 686 salles. La raison ? Disney, qui distribue Avengers, semble un peu trop gourmand sur les bénéfices et n'est pas vraiment enclin à débourser plus qu'il ne le faut.

"No comment" pour Disney

Pour un billet vendu, les studios de Mickey demandent à ce que 53% du prix leur soit reversé, contre 47,7 % auparavant. De plus, Disney ne donne plus d'avance pour les lunettes 3D et dépense moins d'argent pour le marketing. Ce sont donc surtout les petits cinémas qui pâtissent de ces nouvelles décisions. Le centre de la protestation se trouve dans le nord de l'Allemagne et les villes concernées par le boycott comptent moins de 50 000 habitants. Mais les grands cinémas soutiennent l'initiative, comme en atteste Karl-Heinz Meier, porte-parole du groupe qui défend les intérêts des exploitants :

Au nord, 100 cinémas ont protesté. Mais maintenant, tout le monde nous croit. Cela s'est étendu de Rendsburg à la Haute-Bavière, en passant par la Rhénanie et la Thuringe. Tout le monde s'allie et boycotte le film. [Les grands cinémas] aimeraient nous soutenir, mais ils ne peuvent pas à cause de leur contrat.

Publicité

Ce n'est pas la première fois qu'un film est boycotté, comme le rappelle Meier. Hulk avait raté sa sortie dans certaines salles allemandes parce que Disney avait déjà élevé le pourcentage de ses bénéfices. La filiale allemande de Disney ne fait que répondre aux demandes de la maison-mère américaine et les exploitants pensent alors que leur boycott fera reculer les dirigeants.

Pour l'instant, le studio a cependant refusé de s'exprimer sur l'affaire : "Cela va contre notre politique de commenter publiquement des détails confidentiels qui concernent nos partenaires commerciaux". Peut-être que le géant changera d'avis si des cinémas refusent de diffuser le septième volet de Star Wars, prévu pour décembre prochain.

Par Fanny Hubert, publié le 27/04/2015

Copié

Pour vous :