(© Pixar)

Au Moyen-Orient, on censure le nouveau Pixar à cause d'un personnage lesbien

Bienvenue en 2020.

Avec En Avant, Disney a choisi d’introduire le premier personnage ouvertement lesbien de son histoire en la personne de l’officier Specter, une licorne cyclope lesbienne, doublée dans la version originale par Lena Waithe, actrice et scénariste ouvertement homosexuelle. 

Lors d’une arrestation de Ian et Barley, les deux héros elfiques du film, l’officier évoque la fille de sa petite amie "qui la rend folle". Si l’allusion est subtile, elle est néanmoins historique car c’est la première fois que des mots sont enfin posés sur la situation et que Disney ne se contente pas d’une simple évocation. 

Publicité

À allusion subtile, modification subtile. En Russie, où la "propagande" homosexuelle est interdite par la loi, la réplique a été modifiée et le terme "petite amie" a été remplacé par "partenaire".

Au Moyen-Orient, cette simple réplique est en revanche motif de censure : au Koweit, à Oman, au Qatar et en Arabie Saoudite, le film ne sera donc pas projeté, nous informe Deadline.

Qualifié d’historique par certains, ce personnage lesbien avait également laissé un goût amer chez d’autres qui ont jugé l’officier Specter trop secondaire dans le film, sa présence n’excédant pas dix petites minutes. Si ce personnage n’est pas fondamentalement révolutionnaire, il constitue cependant une prise de risque pour Disney qui se voit aujourd’hui privé de certains marchés. 

Publicité

Par Manon Marcillat, publié le 09/03/2020