L'asso catho Promouvoir veut s'en prendre à Bang Gang

Cette fois-ci, c'est Bang Gang qui est la cible. 

Et encore une ! Comme le relaie Metronews.fr, Promouvoir, l'association conservatrice proche des milieux "catholiques traditionalistes" a désormais une nouvelle cible. Elle s'appelle Bang Gang (une histoire d'amour moderne) et est sortie au cinéma le 13 janvier 2016. Le film d'Eva Husson voit une bande de lycéens s'en donner à cœur joie dans des orgies sexuelles peu recommandables.

Publicité

Si le film est aujourd'hui interdit aux moins de 12 ans, Le Canard Enchaîné croit savoir que l'association fondée par l'avocat André Bonnet a contesté cette classification. Promouvoir aurait saisi le tribunal de Paris afin de demander "un visionnage au CNC préalablement à sa sortie... Afin de court-circuiter cette commission, qu'il juge acquise aux pornographes''. 

Pour le moment, l'action n'a pas encore été entendue. Pour autant, André Bonnet n'est pas le genre de personne à lâcher une affaire.

Saw 5, Love, La Vie d'Adèle

Cinq ans après la diffusion du film Saw 3D dans les salles françaises, Promouvoir réussissait en 2015 à en interdire l'exploitation. Cela faisait suite à des mois de batailles juridiques, commencées par une demande d'interdiction aux mineurs à cause de la "grande violence" du film.

Publicité

À lire -> Amour, sexualité et Internet : rencontre avec la jeunesse de Bang Gang

Le tribunal administratif a ensuite rejeté la demande de l’association en décembre 2011. Promouvoir fait alors appel, est débouté par la cour administrative d’appel de Paris en juillet 2013 mais ne baisse pas pour autant les bras. L'asso utilise la dernière possibilité juridique, à savoir se pourvoir en cassation devant le Conseil d’État. Finalement, ce dernier acceptera le 1er juin 2015 d’annuler le visa d’exploitation du septième opus de Saw.

Par la suite, l'association, qui dit "défendre les valeurs judéo-chrétiennes", est aussi parvenue à faire perdre à La vie d'Adèle son visa d'exploitation et plus récemment à faire que Love soit interdit aux moins de 18 ans.

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 02/02/2016

Pour vous :