AccueilCinéma

Après son coup de gueule, Tom Cruise crée un studio anti-Covid sur Mission impossible

Publié le

par Lucille Bion

Il suffisait d'y penser (et d'aligner un chèque).

Impossible de ne pas se souvenir du jour où Tom Cruise a hurlé sur deux techniciens lors du tournage de Mission impossible 7, en voyant qu’ils n’avaient pas respecté les gestes barrières. Dans sa colère noire, le producteur de la franchise depuis 1996 donnait des noms d’oiseau à son équipe, précisant qu’il ne voulait plus jamais voir cette erreur se reproduire :

"Je vous l’ai déjà dit, donc ça se passe comme ça. Si vous ne le faites pas, vous dégagez. On ne va pas arrêter de tourner ce putain de film ! Compris ? Vous comprenez votre responsabilité ?"

Si cet enregistrement a fait couler beaucoup d’encre, le monde étant plutôt habitué à voir Tom Cruise sauver les gens qu’à les incendier sur la place publique, le comédien a pris la décision de construire un studio anti-Covid sur le tournage, comme l’a rapporté The Sun. Ce studio, qui est situé dans la base militaire de Longcross, à l’ouest de Londres, aurait coûté des millions à Tom Cruise.

La vedette de la franchise ne voulait pas retarder davantage le tournage qui s’était déjà révélé complexe, entre le Covid-19 et une cascade qui a mal tourné, mettant à l’arrêt toute la production. Ces aléas ont entraîné une perte estimée à 2 millions de dollars. Au mois d’août, ce nouveau volet avait également déclenché une polémique en Pologne. En effet, le cinéaste Christopher McQuarrie a été assailli par les habitants de Pilchowice et le Comité international pour la conservation du patrimoine, car il souhaitait faire exploser un pont historique, datant du siècle dernier, pour rendre l’une de ses cascades plus impressionnante. L’équipe du film avait donc été contrainte de revoir ses plans.

Avec ce nouveau système onéreux mais ingénieux, Tom Cruise devrait pouvoir relâcher la pression et continuer plus calmement son tournage.

À voir aussi sur konbini :