French director Luc Besson poses as he arrives on May 20, 2016 for the screening of the film « The Last Face » at the 69th Cannes Film Festival in Cannes, southern France. (Photo by ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Après une plainte classée sans suite, Luc Besson de nouveau accusé d’agression sexuelle

La victime présumée est une actrice américaine qui a souhaité garder l'anonymat.

© Photo by ALBERTO PIZZOLI/AFP

Les 9 mois d’enquête pour viol visant Luc Besson n’auront pas donné raison à Sand Van Roy. Le parquet de Paris a classé sans suite la plainte de l’actrice de Taxi 5 et de Valérian et la Cité des mille planètes, qui accusait le réalisateur de l’avoir violée à plusieurs reprises. Une décision dont elle s’est dite "écœurée".

Publicité

L'actrice avait notamment déclaré que le réalisateur avait abusé d’elle dans la nuit du jeudi 17 mai, dans une chambre de l'hôtel Bristol, à Paris. 

Durant l’enquête, Sand Van Roy a été soutenue par plusieurs consœurs et autres femmes de l’industrie, qui ont notamment apporté leurs témoignages à Mediapart dans le cadre d’une enquête menée en juillet dernier. Le cinéaste, de son côté, a déserté les réseaux sociaux et limité ses apparitions publiques, laissant son avocat le représenter.

On apprend maintenant que Luc Besson est de nouveau visé par un témoignage à charge. La victime présumée, une actrice américaine qui a souhaité garder l’anonymat, s’était déjà confiée à Mediapart lors de son enquête. Elle avait raconté s’être enfuie en rampant après que le cinéaste s'était "jeté sur [elle]" lors d’un rendez-vous professionnel, en mars 2002.

Publicité

Après un casting, le cinéaste l’aurait emmenée à l’écart pour lui faire des avances. C’est là qu’il aurait essayé de la "plaquer au mur et de [l']embrasser@ de force" :

"J’ai résisté et réagi très rapidement : je me trouvais heureusement près de la porte du studio. Je me souviens d’avoir tourné la tête, et de m’être laissée tomber à terre, ce qui m’a permis de m’échapper à genoux, puis, une fois la porte passée, je suis sortie en courant afin de lui échapper."

Les faits remontant à plus de 10 ans sont aujourd’hui prescrits et l’actrice a décidé de ne pas porter plainte contre Luc Besson. Si elle a décidé de s’exprimer, c’est pour appuyer la plainte classée sans suite de Sand Van Roy, qui souhaite rester "combative".

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 26/02/2019

Copié

Pour vous :