(© Francois Duhamel)

Apple et Netflix entrent dans la course pour le rachat des célèbres studios MGM

Metro-Goldwyn-Mayer détient notamment les droits de la franchise James Bond.

La guerre du contenu aura bien lieu. En mars dernier, Disney frappait un grand gros coup en rachetant la Fox, son catalogue et toutes ses grosses franchises pour 71 milliards de dollars et confirmait alors son règne en tant que maître absolu du box-office.

L’histoire devrait se répéter avec de nouveaux protagonistes. Aujourd’hui, elle concerne les célèbres studios Metro-Goldwyn-Mayer qui sont actuellement à la recherche d’un repreneur et Apple TV et Netflix, les deux candidats à son rachat. 

Publicité

L’enjeu est de taille puisque MGM détient notamment Rocky, Mad Max mais surtout la franchise James Bond qui suscite de nombreuses convoitises. CNBC rapporte que les studios sont actuellement en discussion avec différents partenaires dont la firme à la pomme et le géant américain du streaming, chacun cherchant à avancer ses pions dans la course aux contenus. 

En rachetant les célèbres studios du lion rugissant, Apple TV, qui mise actuellement sa survie sur les contenus originaux, étendrait son catalogue de films quasi inexistant pour le moment, tandis que Netflix assoirait sa souveraineté une nouvelle fois.

Mais Netflix n’a pour le moment jamais fait une telle acquisition depuis la création de sa plateforme de streaming tandis que le plus gros deal d’Apple s’élevait à 3 milliards de dollars, déboursés pour le rachat de Beats en 2014. En ce qui concerne MGM, on parle d’une transaction qui s’élèverait à 10 milliards de dollars et le studio pourrait continuer de faire grimper les enchères. 

Publicité

On ne sait pas si Disney est dans la course mais les deux candidats devront également avoir en tête que Bob Iger, le boss de Disney, avait plaisanté sur son envie de voir les droits de James Bond rejoindre les rangs de son empire.

Quoi qu’il en soit, le rachat de Metro-Goldwyn-Mayer est un nouveau pas pour l’industrie du streaming qui confirme son avènement. 

Par Manon Marcillat, publié le 28/01/2020

Pour vous :