© Warner Bros

Les Animaux fantastiques 2 : J. K. Rowling défend le choix de Claudia Kim pour Nagini

La désignation de l’actrice sud-coréenne dans le rôle du futur serpent de Voldemort a lancé un débat.

(© Warner Bros.)

Mercredi, la nouvelle bande-annonce des Animaux fantastiques 2 confirmait le retour d’un personnage de la saga Harry Potter : Nagini, le futur serpent de Voldemort, qui apparaîtra cette fois sous une forme humaine. Pour l’occasion, le reptile sera incarné par l’actrice sud-coréenne Claudia Kim.

Publicité

Certains fans ont applaudi l’arrivée d’une nouvelle actrice asiatique dans une franchise parfois critiquée pour son manque de diversité. D’autres, en revanche, ont critiqué ce choix. Mais, pour une fois, il ne s’agissait pas d’internautes racistes. En effet, ces potterheads sont surtout frustrés de voir une femme asiatique dans le rôle d’un serpent qui finit par être soumis à Voldemort.

S’adressant à l’autrice J. K. Rowling, l’une d’entre eux a ainsi écrit sur Twitter : "Écoute Joanne, on a compris, tu n’avais pas mis suffisamment de diversité dans tes livres. Mais tout d’un coup, transformer Nagini en femme coréenne, c’est nul."

Publicité

L’écrivaine britannique a alors rétorqué que le nom "Nagini" venait de "Naga", soit une "créature de la mythologie indonésienne ressemblant à un serpent". Elle a aussi précisé que "l’Indonésie comprend quelques centaines de groupes ethniques, dont des Javanais, des Chinois et des Bataviens."

Pour autant, la réponse de J. K. Rowling n’a pas convaincu tout le monde. Cela peut se constater en lisant les réactions de quelques fans coréens navrés, qu’une internaute a traduit sur Twitter en anglais : "J’ai l’habitude que Rowling détruise son propre univers, mais mettre une femme asiatique dans un cirque… sachant que Voldemort avait un serpent domestique basé sur de l’imagerie nazie. Si ça ne t’énerve pas…"

J. K. Rowling, qui produit le film, avait déjà été critiquée pour avoir choisi Johnny Depp pour le rôle de Gellert Grindelwald, l’acteur ayant été accusé en 2016 de violences domestiques par Amber Heard, son ex-femme.

Publicité

Pourtant, l’écrivaine est aussi connue pour défendre des causes progressistes. Elle avait notamment choisi Noma Dumezweni, une actrice noire, pour jouer Hermione dans la pièce de théâtre Harry Potter et l’Enfant maudit. "Les critères : les yeux marron, les cheveux crépus et très intelligente. Il n’a jamais été question de peau blanche. Rowling aime l’Hermione noire", avait tweeté l’autrice en 2015.

Par clara hernanz, publié le 28/09/2018

Pour vous :