AccueilCinéma

Andrew Garfield en a ras le *** de vos questions sur Spider-Man

Publié le

par Arthur Cios

Honnêtement, on le comprend.

Le dur jeu de la promotion et des interviews peut agacer les principaux intéressés, et à juste titre. Pour beaucoup de médias, les entretiens sur un film sont l’occasion de partir à la pêche aux informations sur des projets à venir – ou, en ce moment, de poser la sempiternelle question "aimeriez-vous faire un film de super-héros ?", qu’on adresse à n’importe quel cinéaste.

Le dernier en date à avoir haussé le ton est Andrew Garfield. Alors qu’il promeut le magnifique nouveau film de Lin-Manuel Miranda, sorti il y a peu sur Netflix, Tick, Tick… Boom!, ainsi que le film de la Fox avec Jessica Chastain, Dans les yeux de Tammy Faye, tout le monde ne lui parle que d’une chose : Spider-Man.

Dans le prochain film du MCU, Spider-Man: No Way Home, le Peter Parker de Disney-Sony, à savoir Tom Holland, ouvrira une brèche spatiotemporelle. Arriveront alors des vilains des précédents Spider-Man, comprendre de la trilogie de Sam Raimi avec Tobey Maguire, et des deux Amazing avec… Andrew Garfield. Alors que les fans et les journalistes sont persuadés que les deux autres interprètes de Peter Parker seront aussi de la partie, rien n’a été confirmé – et rien ne le sera jusqu’à la sortie du long-métrage.

Néanmoins, c’est un sujet qui revient sur le tapis à chaque entretien de l’acteur américain, qui nie à chaque fois sa présence dans le film. Dans un entretien avec GQ basé sur les questions des internautes, Garfield a expliqué en avoir vraiment marre, et ne plus vouloir répondre à ce genre de questions. S’il est dans le film, il ne peut pas le dire, et s’il n’y est pas, cela fait des semaines qu’il dit la vérité mais qu’on continue à l’interroger sans cesse.

Pour le mensuel américain, il explique ainsi :

"Écoutez, là… C’est fini. On le découvrira tous quand le film sortira, et nous serons soit tous très déçus, soit très heureux, et quelqu’un dira 'je te l’avais dit' ou quelqu’un d’autre dira 'non, je te l’avais dit'. On va vite le savoir. Je suis désolé d’avance."

On le comprend totalement. De toute façon, No Way Home sort en salles dans moins d’un mois, puisque le film est prévu pour le 15 décembre. D’ici là, foutez la paix à Andrew. 

À voir aussi sur konbini :