AccueilCinéma

Le fameux "American Sniper" n'était pas si héroïque que ça

Publié le

par Charles Carrot

Bradley Cooper en Chris Kyle dans American Sniper de Clint Eastwood (© Warner Bros. France, 2015)

Célèbre pour avoir été le sniper le plus efficace de l'histoire de l'armée américaine, Chris Kyle aurait menti sur le nombre de médailles qu'il a reçues au cours de sa carrière.

Bradley Cooper en Chris Kyle dans American Sniper de Clint Eastwood (© Warner Bros. France, 2015)

Trois ans après la mort de Chris Kyle et une année après le film à succès de Clint Eastwood sur sa vie, le plus connu des tireurs d'élite américains reste un personnage assez flou et mystérieux – le débat restant ouvert sur le caractère "héroïque" ou "malsain" de ses exploits.

On savait déjà qu'il avait gonflé le nombre de ses victimes militaires, se vantant initialement d'avoir abattu 255 cibles alors que le Pentagone n'en a confirmé que 160. On a appris ce 25 mai 2016 qu'il aurait aussi exagéré le nombre de décorations militaires qu'il a reçues.

Inflation de médailles

Sortant soudain du bois, le site The Intercept a en effet récupéré des documents officiels de la US Navy et les a comparés à l'autobiographie de Chris Kyle. Dans son livre, ce dernier explique avoir terminé sa carrière de Navy Seal avec deux étoiles d'argent et cinq de bronze ; or le rapport officiel de l'armée ne mentionne qu'une étoile d'argent, et trois de bronze. L'étoile d'argent est la troisième récompense la plus prestigieuse de la Navy – et il est très mal vu dans l'armée d'embellir ainsi ses exploits.

Comme l'explique un Seal à la retraite ayant côtoyé Kyle en Irak et cité par The Intercept :

"Cela [ce genre d'exagérations, ndlr] ternit l'héroïsme véritable dont il a fait preuve."

C'est en tout cas le genre de détail qui permet de douter de l'authenticité globale du récit de Kyle, et de la valeur d'American Sniper comme "histoire vraie". Le tireur d'élite est également accusé d'avoir menti sur une altercation avec l'ancien gouverneur du Minnesota, Jesse Ventura – sa famille a été condamnée à lui reverser 1,8 million de dollars de dommages et intérêts. Et entre autres anecdotes invérifiables, il s'était également vanté d'avoir abattu 30 pillards à la Nouvelle-Orléans pendant l'ouragan Katrina.

En un sens, ces vérifications arrivent un peu tard : le film American Sniper a été le plus gros succès du box-office américain en 2014 (alors qu'il était sorti en fin d'année), et la légende de Chris Kyle est déjà solidement ancrée dans les esprits.

À voir aussi sur konbini :