De Thunder Road à American Animals : le palmarès du festival de Deauville est tombé

Le festival de Deauville, c'est fini. 

Les "petits vieux" de American Animals

Grand Prix : Thunder Road de Jim Cummings
Prix du Jury ex-æquo : American Animals de Bart Layton et Night Comes On de Jordana Spiro
Prix de la critique : Blindspotting de Carlos López Estrada
Prix du public : Puzzle de Marc Turtletaub
Prix de la révélation : We The Animals de Jeremiah Zagar
Prix d'Ornano-Valenti : Les Chatouilles d'Andréa Bescond et Eric Métayer

Publicité

Après une semaine de projections, après l'hommage rendu à Morgan Freeman, après la venue de Sarah Jessica Parker ou encore le prix spécial donné au nouveau film de Jacques Audiard (Les frères Sisters), la 44ème édition du Festival du cinéma américain de Deauville a rendu son verdict, ce samedi 8 septembre, juste avant la projection d'Opération Finale, représenté par Oscar Isaac et Ben Kingsley.

Cette année, le jury était présidé par Sandrine Kiberlain, aidé de Sabine Azéma, Alex Beaupain, Leïla Bekhti, Stéphane Brizé, Sara Giraudeau, Xavier Legrand, Pierre Salvadori et Leïla Slimani. Qui a eu droit au Grand Prix ? Thunder Road, soit l'aventure chaotique, à l'écran comme à la ville, de Jim Cummings, réalisateur et acteur principal de son oeuvre, âgé de seulement 31 ans.

Il raconte le parcours d'un policier américain, Jim Arnaud, particulièrement affecté après la mort de sa mère, perdant pied dans une réalité qu'il ne saisit plus, essayant tant bien que mal de formuler, émotionnellement comme de manière violente, un sens à sa vie.

Publicité

Grossier, dérangé, donnant lieu à des séquences gênantes comme à des scènes touchantes, Thunder Road s'amuse à dresser un portrait à la fois drôle et émouvant d'un personnage ne rentrant dans aucune case, exception faite de sa propre étrangeté. Pour Sandrine Kiberlain, il s'agissait de récompenser "un film insolite et si inventif, écrit, joué et réalisé par un jeune homme à [...], un film qui a le mérite de ne ressembler à aucun autre". 

Lors de la conférence de presse du film, le réalisateur et acteur principal de Thunder Road avait alors expliqué :

Publicité

"J'ai grandi à la Nouvelle Orléans, où le mythe du dur à la John Wayne est une religion. C'est terrible. Ça joue sur le taux de suicide. Mon but était que ces gens qui sont dans cette masculinité toxique me voient faire ce numéro à la Charlie Chaplin, qu'ils se moquent du personnage en se disant 'c'est un idiot', avant de se surprendre à être séduit, à pleurer abondamment [...]. Je ne crois pas que Jim Arnaud soit un malade mental. Il a du chagrin face à une perte. Il se bat pour entrer en connexion avec les gens".

Deux films pour un prix du jury

Du côté du prix de jury, deux premiers longs-métrages se sont partagés la récompense : d'un côté, Night Comes On de Jordana Spiro, qui suit le parcours d'une adolescente sortant de prison. De l'autre, American Animals, la géniale histoire d'étudiants américains qui ont essayé, en 2004, de casser leur routine en braquant leur propre université afin de subtiliser des ouvrages anciens d'une valeur particulièrement élevée.

Le résultat est à tomber, le réalisateur, Bart Layton, utilisant avec brio les véritables protagonistes de ce fait divers pour donner une ampleur et un recul à leurs parcours adapté à l'écran. Une idée bienvenue et foutrement intelligente au regard de la masse des films "based on a true story" balancés par Hollywood chaque année, parfois livrés de manière classique et souvent sans profondeur.

Publicité

Pour ce qui est du prix de la révélation du festival (présidé cette année par Cédric Kahn), il est allé à destination de We The Animals de Jeremiah Zagar, déjà primé à Sundance tandis que Blindspotting de Carlos Lopez Estrada a reçu le prix de la critique. Enfin, le prix de public a été décerné à Puzzle, de Mark Turtletaub.

À noter que Elle Fanning () et Shailene Woodley (Divergente, The Descendants, Little Big Lies) ont été récompensé par le trophée du Nouvel Hollywood.

Par Louis Lepron, publié le 09/09/2018

Pour vous :