AccueilCinéma

Amazon rachète le légendaire studio hollywoodien MGM

Publié le

par Manon Marcillat

C’est officiel : James Bond change de propriétaire.

C’était dans les tuyaux, c’est désormais officiel : Amazon rachète les mythiques studios hollywoodiens de la Metro Goldwyn Mayer, a annoncé mercredi le géant américain du commerce en ligne. Depuis plusieurs mois, le mythique studio au lion rugissant était en quête d’un repreneur, et après des rumeurs concernant Apple et Netflix, Amazon est entré dans la danse. Alors que ses studios étaient d’abord estimés à 10 milliards de dollars, la MGM avait bradé les prix et en les divisant par deux.

La firme fondée par Jeff Bezos s’est finalement offert le studio et tout son catalogue pour 8,45 milliards de dollars (6,91 milliards d’euros), et elle est désormais l’heureuse propriétaire de la franchise James Bond. Outre les aventures de l’espion britannique, Amazon acquiert également quelque 4 000 films, dont Le Hobbit, les franchises Rocky ou La Panthère rose et 17 000 émissions de télévision pour poursuivre ses ambitions en matière de streaming. L’entreprise assure qu’elle aidera "à préserver l’héritage et le catalogue de films de MGM, et offrira aux clients un meilleur accès à ces œuvres existantes".

Le prestigieux studio au lion rugissant, réputé pour ses films de divertissement familiaux, a été fondé en 1924 par Marcus Loew et il fut l’un des cinq grands studios à régner en maître sur l’industrie du cinéma durant l’âge d’or hollywoodien. Les magouilles et autres arrangements des dirigeants de la MGM sont d’ailleurs au cœur de l’intrigue de Mank, le dernier film de David Fincher. À l’image de nombreux studios de cinéma américains, la MGM a beaucoup souffert de la pandémie de Covid-19 et de la fermeture prolongée des salles de cinéma à travers le monde.

La diffusion des dernières aventures de l’agent 007 avec Daniel Craig, No Time to Die, n’en finit pas d’être reportée en raison de la crise sanitaire. La date de sortie du film, tourné en 2019, est désormais fixée au 8 octobre 2021 aux États-Unis. Mais en raison de la chronologie des médias qui encadre les diffusions, ce rachat pourrait bouleverser la donne. En France, si le film sort sur un grand écran, Amazon devra attendre trois ans avant de le diffuser sur Prime Video.

Avec cette énième acquisition de contenus, Amazon frappe un grand coup et entend rattraper son retard face à ses concurrents Netflix ou Disney+. 

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :