AccueilCinéma

La malédiction continue de s’abattre sur L’Homme qui tua Don Quichotte

Publié le

par Henri Margueritte

La foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit. Vraiment ?

<em>Lost in La Mancha.</em> (© Quixote Films et Low Key Pictures, en association avec Eastcroft Productions)

Après plus de 20 années de galère autour de son projet d’adaptation de Don Quichotte sur grand écran, le réalisateur britannique de 77 ans a enfin pu tourner son film l’été dernier. Mais alors qu’il s’apprêtait à se rendre en France pour projeter sa précieuse pellicule en clôture du Festival de Cannes le 19 mai prochain, Terry Gilliam a été victime d’un AVC le week-end dernier à Londres.

Un accident qui est survenu quelques jours avant le procès de Terry Gilliam face à l’un de ses anciens producteurs, Paulo Branco. Ce dernier assure détenir l’intégralité des droits de diffusion du film et essaie par tous les moyens d’en faire interdire la projection. En vain, puisque le 9 mai, le délégué général du festival Thierry Frémaux a annoncé officiellement que le film sera bel et bien projeté le 19 mai prochain.

Mais comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, Indiewire nous apprend qu’Amazon Studios, qui avait acquis les droits du film pour le diffuser aux États-Unis, s’est retiré du projet. La firme américaine et le réalisateur avaient pourtant trouvé un accord commercial en marge du Festival de Cannes 2015.

Selon Nice Matin, le réalisateur de Brazil et Las Vegas Parano ne devrait pas se présenter à Cannes pour la projection de clôture "car ses médecins estiment qu’il ne sera pas encore rétabli et donc en mesure de se rendre au festival pour assister à la projection de son film". Mais le 9 mai, le Festival de Cannes a donné des nouvelles de Terry Gilliam via Twitter :

Niveau casting, après avoir vu défiler Johnny Depp, Owen Wilson et Jean Rochefort, la version finale de L’Homme qui tua Don Quichotte réunira à l’écran Jonathan Pryce, Adam Driver, Olga Kurylenko, Stellan Skarsgård et Joana Ribeiro.

À voir aussi sur konbini :