AccueilCinéma

Une première bande-annonce tout en retenue pour Julieta, le nouvel Almodóvar

Publié le

par Ariane Nicolas

Julieta

Pour Julieta, Pedro Almodóvar renoue avec ses films intimistes sur les femmes. La première bande-annonce de son nouveau long-métrage a été dévoilée mardi 12 janvier.

Près de trois ans après le très bavard et survolté Les Amants passagers, Pedro Almodóvar change de registre. El Deseo, sa société de production, a dévoilé mardi 12 janvier une première bande-annonce pour Julieta, son nouveau film. Des images et des dialogues tout en délicatesse, pour ce drame qui renvoie davantage aux "films de femmes" (Talons aiguillesTout sur ma mère, Volver...) qu'aux comédies colorées du réalisateur.

Initialement, le film devait s'appeler "Silencio". Mais pour éviter toute confusion avec le prochain Martin Scorsese, Silence, la production a décidé de renommer ce Silencio en Julieta, en novembre 2015. Les deux films doivent en effet sortir à peu près au même moment, courant 2016 (aucune date de sortie n'est prévue).

Rossy de Palma au casting

L'histoire de Julieta reste encore assez mystérieuse. Pedro Almodóvar avait indiqué au Financial Times, cité par Variety, que le fameux "silence" était "l'élément principal qui guide les pires choses qui arrivent à la protagoniste".

© El Deseo

Le personnage sera incarné par deux femmes différentes, à deux moments de sa vie (Emma Suárez et Adriana Ugarte). Comme pour ces deux actrices, le reste du casting n'est pas vraiment connu du grand public. On peut néanmoins compter sur la présence de Rossy de Palma, fidèle parmi les fidèles du réalisateur espagnol, et Darío Grandinetti, le héros tourmenté de Parle avec elle.

La bande-annonce n'étant pas encore disponible avec sous-titres, nous avons traduit les dialogues ci-dessous (de nada) :

"C'est laquelle, la maison de maman ?

– C'est à la fenêtre qui donne sur le jardin.

– Julieta...

– Maman...

– Qu'est-ce que tu fais ici ?

– Je suis venue te voir, j'ai amené la petite.

– Quelle petite ?

– Antia, ma fille... Regarde-la."

À voir aussi sur konbini :