Après 7 ans d’absence, les Daft Punk pourraient faire leur grand retour

Le duo français le plus connu au monde va revenir avec une BO.

Sept ans. Cela fait sept ans, depuis 2013 et la sortie de Random Access Memories, que nous n’avons pas eu de nouveaux morceaux signés par le duo le plus rare de l’industrie musicale – techniquement, les deux Français ont produit deux morceaux pour The Weeknd en 2016, mais c’est différent.

Autant dire que toute annonce d’un nouveau projet des Daft Punk est attendue de pied ferme par les fans du monde entier. Il suffit de voir l’émoi qu’ont provoqué les soi-disant fuites concernant le potentiel nouveau disque de la formation il y a quelques semaines pour le comprendre. Sauf que c’est souvent quand on s’y attend le moins que ce genre de choses se produit.

Publicité

Lors d’une interview avec le quotidien italien La Repubblica, le cinéaste culte Dario Argento (Suspiria, Ténèbres, Les Frissons de l’angoisse, Inferno) a expliqué, sans sourciller, que les Daft signeront la bande originale de son prochain film. Il explique ainsi :

"Ils figurent parmi mes admirateurs, ils connaissent tout mon cinéma. Ils ont appris par des amis français que je tournais un nouveau film et ils m’ont téléphoné : 'Nous voulons travailler avec toi.'

On s’appelle très régulièrement : 'On va vous envoyer les premières chansons sous peu.' Ils sont enthousiastes. Ils viendront à Rome dès qu’ils le pourront."

Ce film qu’il devait tourner en 2020 est un vieux projet qu’il était incapable de faire à l’époque, qui s’appelle Occhiali Nari et dans lequel on retrouvera sa fille, avec laquelle il a très souvent collaboré, Asia Argento. Il s’agira d’ailleurs du premier long-métrage du cinéaste depuis le très oubliable Dracula 3D en 2012.

Publicité

Côté Daft Punk, c’est la deuxième BO que signera le duo, puisqu’il avait déjà produit la musique de la suite de Tron, sortie en 2010 pour Disney – même si, individuellement, Thomas Bangalter a travaillé à plusieurs reprises sur la musique des films de Gaspar Noé (Irréversible, Climax).

Reste que 24 heures après la publication de l’article de La Repubblica, les producteurs dudit film ont démenti les propos du cinéaste, expliquant qu’Argento aimerait bosser avec les Daft mais qu’il n’y a pas eu "d’accord ou de discussions avec les deux parties", et précisant que si le film était en préproduction, "le souhait de Dario n’était pas dans l’agenda du moment". Le réalisateur se serait-il un peu trop avancé, ou aurait-il lâché une info qu’il ne devait pas dévoiler aussi tôt ? Affaire à suivre.

Publicité

Article écrit le 27 avril 2020, mis à jour avec les propos des producteurs le 28 avril 2020.

Par Arthur Cios, publié le 27/04/2020