AccueilCinéma

Pourquoi le film Monster Hunter fait polémique en Chine

Publié le

par Manon Marcillat

(© Capcom Company)

Un mauvais jeu de mots à base de genoux.

Déjà observé de près par les professionnels, le box-office chinois a surpassé Hollywood pour la première fois cette année. La pandémie de Covid-19 a renversé la balance et la Chine constitue aujourd’hui la plus importante manne financière pour les distributeurs. C’est donc peu dire qu’il ne faut pas rater son démarrage dans le pays actuellement.

Mais un mauvais jeu de mots pourrait bien sceller le destin chinois d’un blockbuster à plus de 60 millions de dollars. Le film Monster Hunter avec Milla Jovovich, adapté du jeu vidéo du même nom par Paul W. S. Anderson, vient d’être retiré des salles après seulement une journée d’exploitation, nous apprend Deadline. La raison ? Un mauvais jeu de mots à base de genoux.

Dans un dialogue de quelques secondes, le personnage interprété par l’acteur thaïlandais Tony Jaa demande à Josh Helman, son partenaire à l’écran : "Regarde mes genoux." Lorsque ce dernier lui demande "quels genoux ?", Jaa répond alors "chinois".

Si, en français, ces dialogues peuvent laisser quelque peu perplexe, en anglais, ils jouent sur la proximité des sonorités de "knees" et "chinese". Les détracteurs du film ont vu dans cette séquence une allusion à une comptine raciste chantée pour se moquer des enfants d’origine asiatique aux États-Unis, qui fait rimer "Chinese" et "Japanese" à "dirty knees".

Avant que cette polémique n’éclate, le film avait déjà généré 5,3 millions de dollars dans le pays en une seule journée d’exploitation. Le distributeur chinois du film travaillerait donc en ce moment avec le gouvernement chinois pour retirer la séquence jugée offensante mais rien n’assure que le film ressortira dans les salles chinoises. Les producteurs ainsi que le distributeur n’ont pas réagi officiellement.

À voir aussi sur konbini :