AccueilCinéma

Cinq actrices pour prendre la relève dans le rôle de James Bond

Publié le

par Charles Carrot

Et si le nouveau James Bond était une femme ? Après une solide réflexion, on a sélectionné cinq actrices que l'on verrait bien dans la peau de 007.

Qui a dit que le personnage de James Bond ne devrait jamais être joué par une femme ? Pas besoin d'y penser longuement pour se rendre compte que c'est loin d'être inconcevable, et chez Konbini on est très emballés par cette idée. Si Gillian Anderson se voit déjà bien en version féminine du plus célèbre agent des services secrets britanniques, la rédaction a imaginé plusieurs autres prétendantes au rôle, campé par un homme depuis 1962.

Emily Blunt, comme une évidence

Emily Blunt casse le game dans <em>Edge of Tomorrow</em> de Doug Liman. (© Warner Bros.)

Ses points forts | Aucune actrice ne semble plus logique aujourd'hui qu'Emily Blunt, 33 ans, dans le rôle de Bond. Sa filmographie démontre de manière éclatante qu'elle est à l'aise tant dans les milieux mondains (Le Diable s'habille en Prada) que sur le terrain (Edge of Tomorrow). Et le récent Sicario achève de la rendre crédible en 007 badass et déterminée. Blunt n'a clairement rien à envier à Daniel Craig, en charme comme en stature : elle ferait un Bond parfait, capable de passer en un instant du discours enjôleur au combat à mains nues.
Ses points faibles | Seul problème ? Emily Blunt est très demandée par les temps qui courent et rien ne dit que le rôle l'intéresserait. Des rumeurs persistantes la voient en Mary Poppins dans le remake à venir du classique de Disney, un rôle bien loin du contre-espionnage international.

Charlize Theron, une valeur sûre

Charlize Theron dans Mad Max, le dernier film de George Miller

Ses points forts | Si l'on oublie poliment le navrant The Last Face de Sean Penn, les derniers rôles de Charlize Theron, 40 ans, font d'elle une intéressante candidate pour le rôle d'une James Bond féminine. Dure à cuire comme Furiosa dans Mad Max : Fury Road, stupéfiante dans Monster et toujours d'une élégance rare, on l'imagine sans peine incarner une des meilleures espionnes du MI6. Elle serait peut-être un peu froide mais rarement prise à défaut, sachant déjouer sans ciller les sombres plans d'antagonistes comme Blofeld, le grand chef de l'organisation Spectre.

Ses points faibles | Homme ou femme, 007 reste une icône britannique et il est logique que son interprète reste de nationalité anglaise ou écossaise, irlandaise à la rigueur. Or Charlize Theron n'est pas originaire de Grande-Bretagne puisqu'elle est née en Afrique du Sud – on pourrait tenter la mauvaise foi ici en disant que c'est un pays du Commonwealth. L'actrice est probablement trop célèbre pour le rôle, aussi. Un peu de renouveau et de fraîcheur ne feraient de mal à personne.

Lara Pulver, un pari crédible mais risqué

Dans <em>Sherlock</em>, Lara Pulver joue le rôle d'Irene Adler, ou la Dominatrice. (© BBC One)

Ses points forts | Lara Pulver, 35 ans, a fait ses preuves dans la saison 2 de la série anglaise Sherlock face à Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. Elle campe le rôle de la très charismatique et énigmatique Irene Adler, que l'on peut considérer comme l'égale, au féminin, du grand détective britannique. Elle interprète ce personnage mystérieux et rebelle à merveille, ce qui laisse penser qu'elle incarnerait une Bond plus que convaincante. Plus malicieuse que Daniel Craig, plus séductrice que Pierce Brosnan, elle serait idéale en espionne jeune mais déjà expérimentée.

Ses points faibles | Malgré son rôle remarqué dans Sherlock et ses apparitions dans la série de la BBC MI-5, Lara Pulver reste assez méconnue. La choisir pourrait donc sembler un pari risqué pour les producteurs, et elle aurait besoin de conquérir un public qui ne la connaît pas forcément.

Natalie Dormer, la manipulatrice

Pour jouer Bond, Natalie Dormer ne sera pas OBLIGÉE de se raser la moitié du crâne comme Cressida de <em>Hunger Games…</em> (© Metropolitan FilmExport).

Ses points forts | Terriblement sous-exploitée ces temps-ci dans Game of Thrones, Natalie Dormer (Margaery Tyrell), 34 ans, pourrait donner un grand coup de fouet à sa carrière en devenant le nouveau visage de 007 – après un passage remarqué dans les derniers Hunger Games, ce serait l'occasion idéale pour elle de tenir enfin un premier rôle. Sans devenir une femme fatale parmi tant d'autres, elle interprèterait une Bond faussement chaleureuse, une manipulatrice se débarrassant de ses ennemis avec subtilité. Autre talent utile : elle gère au poker.

Ses points faibles | Habituée à des personnages à l'existence moins frénétique que Bond, Natalie Dormer doit encore convaincre côté cascades, bagarres et courses-poursuites. Mais ce sont des choses qui s'apprennent, pas une faute éliminatoire.

Naomie Harris ou la revanche de Miss Moneypenny

Naomie Harris en Eve Moneypenny, éternel soutien de James Bond, dans <em>Skyfall</em> de Sam Mendes. (© Sony Pictures).

Ses points forts | Choisir Naomie Harris dans le rôle de Bond, ce serait le retournement de la hiérarchie, la belle revanche d'une actrice pas si connue en dépit d'une importante filmographie. Naomie Harris a l'habitude de tenir tête aux hommes, de Cillian Murphy (Peaky Blinders) dans 28 jours plus tard à Orlando Bloom dans Pirates des Caraïbes, en passant surtout par James Bond lui-même puisqu'elle interprétait la secrétaire de 007 dans Skyfall et Spectre, la seule et unique Miss Moneypenny. Elle connaît le métier, et on sait déjà que sa version de Bond serait d'un sérieux à toute épreuve.

Ses points faibles | Elle a quand même un peu tiré sur James Bond dans Skyfall. Ce n'était pas très pro de sa part.

Article écrit avec Juliette Geenens

À voir aussi sur konbini :